Ecoutez Radio Sputnik
    Militaires US en Syrie, image d'illustration

    Les États-Unis renforcent leur présence militaire en Syrie, selon la presse

    © REUTERS / Rodi Said
    International
    URL courte
    15135

    Se référant à des sources sur place, une agence de presse turque énumère les sites militaires américains dans le nord de la Syrie, dont le nombre continue d’augmenter, et explique que cela témoigne de l’intention de Washington de se maintenir dans ce pays proche-oriental.

    Les militaires américains installent de nouveaux centres opérationnels et bases dans le nord de la Syrie, informe l'agence turque Anadolu.

    Plus tôt, la Turquie a accusé à plusieurs reprises les États-Unis de livrer des armements aux forces d'auto-défense kurdes qu'Ankara qualifie de terroristes liés au Parti des Travailleurs du Kurdistan, interdit dans ce pays.

    Se référant à des sources locales, l'agence précise que lancée en août, la construction de nouveaux sites américains témoigne du désir de Washington de maintenir une présence à long terme dans la région. Ces sites se multiplient dans des agglomérations de l'est et de l'ouest de Qamishli, dans le nord-est de la Syrie. Quant à la base américaine dans la province de Deir ez-Zor, elle est située près du plus important gisement pétrolier du pays.

    L'agence note que les États-Unis ont commencé à créer des bases militaires en Syrie en octobre 2018. Alors, deux bases aériennes ont apparu près de Hassaké (capitale du gouvernorat du même nom) et huit centres opérationnels à Raqqa (capitale du gouvernorat portant le même nom) et à Manbij (gouvernorat d'Alep). Depuis le mois de juillet 2017, les États-Unis ont construit en Syrie cinq autres nouveaux centres opérationnels et bases, dont deux dans le gouvernorat d'Alep et deux autres dans le nord de celui de Raqqa. En outre, Washington a mené à bien la construction d'une autre base dans le gouvernorat de Deir ez-Zor, où sont concentrés la plupart des gisements pétroliers du pays.

    Selon les informations d'Anadolu, une autre base américaine est déployée près du champ pétrolifère de Saban, dans le nord-est du gouvernorat de Deir ez-Zor, et à dix kilomètres à l'est de l'Euphrate. En outre, les Américains agrandissent un site situé dans le nord de Raqqa et utilisé comme aérodrome.

    Lire aussi:

    Derniers bastions de Daech: la guerre en Syrie touche à sa fin
    La coalition internationale évacue de Deir ez-Zor des «responsables» de Daech, selon Sana
    Deir ez-Zor: la coalition internationale évacue des terroristes de Daech, selon la presse
    Tags:
    contrôle, pétrole, augmentation, base militaire, Kurdes, Raqqa, Alep, Euphrate, Manbij, Hassaké, Deir ez-Zor, Qamishli, Turquie, États-Unis, Syrie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik