International
URL courte
371138
S'abonner

L’armée syrienne ayant repris le contrôle de la ligne de démarcation avec Israël, Tsahal a annoncé mettre fin à son programme d’aide à la population des régions limitrophes de l’Etat hébreu lancé en 2016.

Avec le retour des troupes gouvernementales à la frontière avec Israël, l’État hébreu a cessé son aide humanitaire aux régions syriennes limitrophes, a fait savoir le service de presse de Tsahal. 

Ces deux dernières années, dans le cadre de l’opération nommée «Bon voisin», l’État hébreu a accueilli sur son sol des milliers de Syriens nécessitant un traitement médical et a livré des tonnes d’aide humanitaire, allant des denrées alimentaires aux générateurs d’électricité et aux véhicules. 

«Après deux ans d’aide humanitaire complexe, diversifiée et d’envergure livrée à des milliers de citoyens syriens, le commandement de l’opération "Bon voisin" a cessé son activité. La campagne humanitaire a pris fin avec le retour du régime syrien dans le sud du pays voisin», informent les militaires. 

Et de préciser qu’au cours de l’opération lancée en août 2016, 1.700 tonnes d’aliments, 350 tonnes de vêtements, 26.000 containers avec de l’équipement médical, 49.000 boîtes de nutrition infantile ont, entre autres, été livrés à des Syriens.

Rappelons qu’au cours de l’été qui s’achève, les forces gouvernementales syriennes ont repris le contrôle de la ligne de démarcation avec Israël, dans le Golan.

Lire aussi:

Le nombre de nouveaux cas de Covid au-dessous des 20.000 en France
Crachats, injures, huées: des journalistes de nouveau pris à partie par des anti-pass – images
Réacteur nucléaire «propre»: après l’abandon français, la victoire chinoise
«État Mafia»: des manifestants anti-pass s’en prennent à un pharmacien à Montpellier - vidéos
Tags:
Syrie, Israël, Armée de Défense d'Israël, armée gouvernementale syrienne, aide humanitaire, arrêt, soins
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook