International
URL courte
10270
S'abonner

Aucune information officielle ne peut à ce jour confirmer la violation d’une loi quiconque, russe ou étrangère, par Alexandre Petrov et Rouslan Bochirov, les deux Russes identifiés par Londres comme étant impliqués dans l’affaire Skripal, affirme le Kremlin.

Les Russes Alexandre Petrov et Rouslan Bochirov, suspectés par Londres d'implication dans l'empoisonnement de l'agent double Sergueï Skripal et sa fille Ioulia, n'ont violé aucune loi russe et rien ne confirme officiellement qu'ils ont commis des délits à l'étranger, a déclaré ce vendredi le Kremlin.

«La partie britannique a cité les noms de deux citoyens russes, les accusant d'être impliqués dans cet événement. Les deux citoyens russes se sont présentés devant le public, le Président avait dit lors du Forum qu'ils avaient été identifiés», a indiqué Dmitri Peskov, porte-parole de la présidence russe.

Dans le même temps, le responsable a souligné qu'aucune mesure n'avait été prise à l'encontre de MM.Petrov et Bochirov, soulignant l'absence de fondement.

«Ils n'ont violé aucune loi sur le territoire russe. Et nous ignorons officiellement s'ils avaient violé une loi quelconque où que ce soit dans le monde», a-t-il poursuivi.

Jeudi, les deux suspects désignés par les autorités britanniques ont accordé un entretien à la rédactrice en chef de Sputnik et RT dans lequel ils ont rejeté toutes les accusations portées contre eux. Le 5 septembre dernier, la police britannique a lancé un mandat d'arrêt contre les deux ressortissants russes.

Lire aussi:

Un premier Français meurt du coronavirus à Paris
Coronavirus: l’épidémie fait monter le cours de l’or et «la banque centrale américaine ne le veut pas»
Un grand requin blanc filmé au plus près par deux pêcheurs insouciants – vidéo
Deux militaires turcs tués dans une frappe à Idlib, 114 cibles syriennes éliminées dans une contre-attaque
Tags:
Rouslan Bochirov, Alexandre Petrov, Sergueï Skripal, Royaume-Uni, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook