Ecoutez Radio Sputnik
    Idlib

    Lavrov: Damas et ses alliés feront tout pour que les civils à Idlib ne soient pas touchés

    © Sputnik . BASEL SHARTOUH
    International
    URL courte
    10161

    La Syrie et ses alliés feront tout leur possible pour que, lors des actions armées contre les radicaux à Idlib, les civils ne soient pas touchés et que des couloirs humanitaires soient créés, a tenu à souligner le ministre russe des Affaires étrangères.

    Lors de la conférence de presse à l'issue de sa rencontre avec le ministre allemand des Affaires étrangères, Sergueï Lavrov a déclaré que les questions des actions armées contre les radicaux à Idlib seraient traitées par la Syrie et ses alliés, dont la Russie, «avec la précaution maximale»:

    «Nous ferons des couloirs humanitaires et encourageront les pacifications locales. Nous ferons tout pour que les civils ne soient pas touchés.»

    Le chef de la diplomatie russe a rassuré que, contrairement à la manière dont agissait la coalition dirigée par les États-Unis sur les territoires irakien et syrien par le passé, Damas et ses alliés feraient tout pour continuer à lutter «sans compromis» contre les terroristes tout en réduisant à minimum les risques pour les civils:

    «Nous n'allons pas agir de la même manière que la coalition à Mossoul en Irak, quand ils n'avaient pas du tout négocié avec l'opposition armée sur les pacifications locales, ni créaient les couloirs humanitaires… Quand [les villes] ont été rasées, quand on n'arrivait pas à prendre en charge les cadavres pendant plusieurs mois.»

    Et de conclure:

    «Nous, avec nos partenaires turcs, qui collaborent de manière très constructive en la matière, contribuons aux pacifications locales entre les unités de l'opposition modérée et les troupes gouvernementales, ainsi qu'à la création de couloirs humanitaires et de zones sécurisées pour les civils».

    Le gouvernorat d'Idlib se trouve entre les mains des terroristes du Front al-Nosra* depuis 2015. Les membres de groupes radicaux qui avaient refusé de se rendre aux forces gouvernementales syriennes lors des opérations antiterroristes à Alep, à Homs et dans la Ghouta orientale ont été évacués par des couloirs humanitaires aux termes des accords sur la réconciliation.

    Ces derniers temps, la tension autour du gouvernorat d'Idlib s'est accentuée en vue d'une prochaine offensive. Selon le porte-parole du ministère russe de la Défense Igor Konachenkov, les États-Unis, conjointement avec la France et le Royaume-Uni, envisagent un nouveau bombardement en Syrie au motif de l'utilisation par Damas d'armes chimiques.

    *Organisation terroriste interdite en Russie

    Lire aussi:

    Moscou: les terroristes comptent se servir des civils d’Idlib comme boucliers humains
    L’armée syrienne pilonne les positions des djihadistes dans les régions d’Idlib et de Hama
    Les USA réagiront «vite et de manière appropriée» si Assad a recours aux armes chimiques
    Tags:
    Idlib, couloir humanitaire, terrorisme, Sergueï Lavrov, Russie, Turquie, Syrie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik