Ecoutez Radio Sputnik
    Faits d’histoire peu connus: «les Américains savaient bien qu’ils bombardaient Prague»

    Faits d’histoire peu connus: «les Américains savaient bien qu’ils bombardaient Prague»

    CC BY-SA 3.0 / JUDr. Jaroslav Lašťovka / Emauzký klášter a bývalé Ministerstvo sociální péče v Praze po bombardování ze 14. 2. 1945
    International
    URL courte
    2326

    Le 14 février 1945, l’armée de l’air américaine, basée au Royaume-Uni, a lancé un raid d’envergure sur Dresde, mais a cependant ravagé Prague. Il s’agissait, selon Washington, d’une erreur causée par des conditions météorologiques difficiles pour les bombardiers. Un employé de musée pragois a commenté cette histoire pour Sputnik.

    La capitale tchèque a connu trois bombardements, dont seulement un avait été planifié, si on ne parle évidemment pas de l'explosion à la fin de la guerre quand les pilotes allemands se sont attaqués aux rebelles pragois, a raconté à Sputnik Michal Plavec, du Musée technique national de Prague.

    «Quoi qu'on dise du bombardement du 14 février 1945, qui avait pour cible Dresde, mais une erreur s'est produite. Selon les dépositions des pilotes américains à ma disposition, le vent avait fait dévier les avions. Il s'agit évidemment d'une explication officielle. Mais en réalité, les Américains savaient bien qu'ils bombardaient Prague», a déclaré l'interlocuteur de l'agence.

    Et d'expliquer qu'ils avaient décidé de bombarder la ville pour cette simple raison qu'ils n'avaient pas suffisamment de kérosène pour revenir sans problème à leur base au Royaume-Uni.

    «L'un des pilotes [il y avait en tout 62 bombardiers, ndlr] n'avait pas obéi à l'ordre et avait refusé de larguer des bombes, sachant où les Américains se trouvaient en réalité. […] Les autres bombardiers ont lâché leurs bombes sur Prague», a poursuivi M.Plavec.

    Selon ce dernier, le raid aérien planifié contre la capitale tchèque a eu lieu le 25 mars 1945 quand une partie des bombardiers ont attaqué la zone industrielle de la ville, en particulier les usines CKD (société qui fabriquait des armes, et notamment des tanks, pour l'armée allemande, cibles légitimes et militaires) dans les quartiers de Karlin et de Vysocany, alors que d'autres bombardaient les aéroports pragois à Kbely et Letnany.

    «Pour que vous puissiez comparer, si le 14 février, Prague a été attaquée par 15 avions [sans accompagnement par des chasseurs, ndlr], le 25 mars il s'agissait d'un millier et demi de bombardiers, accompagnés par 500 avions de chasse. Cette attaque était extrêmement massive et elle avait été planifiée», a résumé l'interlocuteur de Sputnik.

    Selon la version officielle, en février 1945, le centre de Prague a été la victime collatérale d'un bombardement aérien de Dresde par les alliés américains et britanniques. Par erreur, les forces aériennes de l'armée des États-Unis larguèrent en effet sur la métropole tchèque quelque 152 tonnes de bombes, causant la mort de 701 personnes et d'importants dégâts matériels. De nombreuses hypothèses tentent d'expliquer cette erreur, et certains prétendent même que les pilotes américains auraient tout simplement confondu Prague avec Dresde.

    Lire aussi:

    Porte-parole de la présidence tchèque: «la russophobie est à la mode aujourd’hui»
    Prague: des chauffeurs de taxi bloquent les rues en signe de protestation contre Uber
    Un général US admire le professionnalisme des pilotes russes
    Tags:
    chasseur, avion, pilote, erreurs, bombardement, Sputnik, Musée technique national de Prague, Michal Plavec, Allemagne, Dresde, Prague, République tchèque
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik