International
URL courte
381112
S'abonner

La porte-parole de la diplomatie russe Maria Zakharova a répondu aux médias au sujet du choix entre un nouveau train de sanctions et l’acceptation d'inspecteurs sur les sites chimiques russes, posé par le département d'État américain.

Moscou a qualifié d’illégitimes les exigences de Washington d’ouvrir l'accès à ses sites chimiques à des observateurs internationaux, ajoutant qu’il n’envisageait pas d'y réagir.

«Nous n’envisageons bien évidemment pas d’accomplir à titre unilatéral ou même de réagir à des exigences de Washington, qui sont illégitimes, sur le ton de l’ultimatum et sortant du cadre de la CIAC [Convention sur l'interdiction des armes chimiques, ndlr], au sujet d’inspections supplémentaires sur le sol de la Fédération de Russie basées sur telle ou telle loi interne américaine», a répondu la porte-parole de la diplomatie russe Maria Zakharova à la question posée par les journalistes.

Elle a précisé qu’en septembre 2017 la Russie avait mené à bien la destruction de stocks nationaux d’armes chimiques et ce sous le strict contrôle international et continue à honorer tous les autres engagements pris dans le cadre de la CIAC.

Et de conclure que les États-Unis auraient mieux fait de remplir leurs engagements et de liquider leur propre arsenal d’armes chimiques.

Rappelons que la vice-secrétaire d'État aux affaires économiques et commerciales Manisha Singh avait fait savoir jeudi que les États-Unis pouvaient ne pas introduire un nouveau train de sanctions rudes à l'encontre de la Russie dans le cadre de l'affaire Skripal si Moscou autorise des inspections sur tous ses sites chimiques.

Lire aussi:

Où est la France dans la liste des pays européens avec la plus grande part de leur population vaccinée?
«Chasseurs de nuit», «crocodiles» et «cygne blanc»: les surprises du défilé aérien militaire à Moscou – images
Aucune excuse pour «ceux qui développent de nouveaux plans d’agression», prévient Poutine le Jour de la Victoire
Défilé militaire sur la place Rouge pour célébrer le Jour de la Victoire - vidéo
Tags:
sites chimiques, inspections, sanctions, Maria Zakharova, États-Unis, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook