Ecoutez Radio Sputnik
    Berlin

    Des migrants en Allemagne demandent la démission du ministre de l’Intérieur

    © Sputnik . Igor Zarembo
    International
    URL courte
    17751

    Plusieurs communautés de migrants ainsi que des organisations caritatives en Allemagne ont adressé une lettre au ministre allemand de l’Intérieur, Horst Seehofer, en lui demandant de quitter son poste.

    Suite aux déclarations du ministre allemand de l'Intérieur, Horst Seehofer, selon lesquelles la question migratoire est à l'origine de tous les problèmes politiques du pays, des communautés de migrants et des organismes caritatifs luttant contre le racisme l'ont appelé à démissionner dans une lettre ouverte, relate la chaîne de télévision N-TV.

    «En tant que citoyens [allemands, ndlr], nous nous inquiétons pour notre pays. Nous nous inquiétons parce que les extrémistes de droite dominent dans les actualités, ce qui inquiète les étrangers dans la rue, c'est-à-dire nous! Nous sommes choqués par les saluts nazis et nous tenons compte du fait que ce pays n'a pas pu à l'époque surmonter les racines [du nazisme, ndlr]», lit-on dans la lettre.

    Selon les migrants, ils sont «concernés» parce qu'ils et leurs enfants ne peuvent pas se déplacer «librement et en sécurité» à cause de leur physique, leurs noms ou leurs convictions.

    D'après la chaîne, l'organisation caritative Schuelerpaten Deutschland, la communauté turque en Allemagne, le Conseil central de la Serbie en Allemagne figurent parmi les signataires de cette lettre.

    Auparavant, le ministre allemand de l'Intérieur avait déclaré que c'était les migrants qui provoquaient tous les problèmes politiques en Allemagne.

    Lire aussi:

    Le ministère allemand de l’Intérieur estime urgent de retirer le passeport aux djihadistes
    Seehofer: «Je ne laisserai pas la chancelière qui l’est devenue grâce à moi me renvoyer»
    Aucun camp à la frontière: les détails de l’accord sur les migrants en Allemagne révélés
    Tags:
    problèmes, ministre, démission, migrants, Berlin, Allemagne
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik