International
URL courte
6712
S'abonner

Le Président Trump a déclaré sur Twitter que l'enquête sur «l’ingérence russe» lui avait coûté 25 points de soutien dans les sondages.

Le Président américain a révélé sur Twitter les conséquences de cette «chasse aux sorcières», se référant à l'enquête de Robert Mueller sur la prétendue ingérence russe dans les élections américaines de 2016.

Selon lui, il s'agit d'une manœuvre politique du Parti démocrate dans la perspective des prochaines élections intermédiaires.

«Alors que mes (nos) sondages sont bons, l'économie étant la meilleure, s'il n'y avait pas la chasse aux sorcières russes truquée, ils seraient de 25 points plus élevés! Très contradictoire, Bob Mueller et les 17 démocrates en colère, ils utilisent ce faux problème pour nous léser lors des élections de mi-mandat. Pas de collusion!», a-t-il écrit.

Selon le site web FiveThirtyEight, 39,9% des Américains soutiennent la politique de Donald Trump, tandis que 53,7% de la population américaine ne lui fait pas confiance. Actuellement, la cote de popularité de M.Trump est plus basse que celle des autres Présidents au premier trimestre de leur mandat, à commencer par Harry Truman.

L'enquête sur la présumée ingérence de Moscou dans l'élection présidentielle américaine de 2016 et les prétendus liens entre la campagne de Trump et la Russie est menée par le procureur spécial Robert Mueller et le Congrès américain. Auparavant, M.Mueller était arrivé à la conclusion qu'il n'y avait pas eu de collusion entre l'équipe électorale de Trump et le gouvernement russe.

Lire aussi:

Risque de guerre civile: «La situation est bien plus grave que ce que les gens imaginent», selon Me de Montbrial
Une jeune femme violée dans le métro parisien, son agresseur déjà arrêté 11 fois pour des infractions sexuelles
Après un échange sur le racisme, Booba vire Jean Messiha du plateau de TPMP
Tags:
sondages, enquête, Donald Trump, États-Unis, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook