International
URL courte
3118
S'abonner

Quatre personnes, employées d’une station de radio yéménite à Hodeida, ont trouvé la mort dans un bombardement de la coalition dirigée par l’Arabie saoudite, indiquent des médias locaux ce dimanche.

La frappe menée par la coalition saoudienne contre un immeuble d'une station radio à Hodeida a fait quatre morts parmi ses employés. Des associations de journalistes ont condamné le bombardement, a signalé la chaîne Al-Masirah.

Plus précisément, ce sont trois agents de sécurité et un employé de la radio qui ont perdu la vie. En outre, les avions de la coalition sont restés dans les airs pendant longtemps pour empêcher les ambulanciers de pénétrer dans l'immeuble, a déclaré un correspondant de la chaîne.

L'association des journalistes du Yémen a émis une déclaration condamnant l'attaque contre la station radio et disant que «la frappe contre la station de radio de Hodeida est un nouveau crime dans une série de crimes et violations à l'encontre des journalistes et des organisations journalistiques internationaux». Il s'agit d'un «crime militaire qui ne doit pas rester impuni», a indiqué l'association, appelant tous les autres organismes luttant pour la liberté de parole, locaux comme internationaux, à soutenir la station de radio.

Auparavant, le ministère de la Santé côté Houthi a annoncé que des frappes aériennes de la coalition dirigée par l'Arabie saoudite avaient tué le 23 août 30 personnes, parmi lesquelles 22 enfants. L'attaque avait eu lieu dans une zone contrôlée par les rebelles dans le nord-ouest du Yémen.

Lire aussi:

Il vient de braquer un McDonald’s mais ne s’attendait pas à tomber sur ce genre de clients
Les photos d’un chat-garou affolent la toile - photos
Expulsée d’un sauna à cause de son maillot de bain jugé «inapproprié», elle soupçonne une autre raison – photo
Tags:
bombardement, journalistes, morts, condamnation, radio, frappe aérienne, victimes, Hodeida, Arabie Saoudite, Yémen
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook