International
URL courte
4221
S'abonner

WikiLeaks a rejeté les rapports de l'agence Associated Press qui affirmait que son père fondateur Julian Assange avait cherché à obtenir un visa russe en 2010.

En dépit des informations des médias, Julian Assange n'a jamais demandé un visa russe, a annoncé WikiLeaks sur son Twitter.

Précédemment, Associated Press (AP) avait publié un document présenté comme une lettre envoyée par M.Assange à son ami Israel Shamir en 2010. Dans le texte, l'Australien autorisait ce dernier à déposer et à récupérer son passeport en vue d'obtenir un visa russe.

«M.Assange n'a jamais demandé de tel visa, et il n'est pas l'auteur de ce document», affirme WikiLeaks sur son Twitter.

Selon l'organisation, la «lettre» provient du «falsificateur et informateur à la solde du FBI» Sigurdur Thordarson, condamné à la prison ferme pour notamment «escroquerie et pédophilie».

Contactée par AP, l'ambassade de Russie à Londres a refusé de «discuter de détails personnels relatifs aux demandeurs de visas».

Le fondateur de Wikileaks, 47 ans, a trouvé asile dans l'ambassade équatorienne à Londres pour échapper à une extradition vers la Suède où il était recherché pour viol et agression sexuelle. Bien que ces poursuites aient été abandonnées en 2017, le tribunal de Westminster a maintenu le mandat d'arrêt contre M.Assange, indiquant qu'il avait été délivré après que ce dernier a enfreint les conditions de sa liberté sous caution.

Julian Assange craint, en cas d'arrestation, d'être extradé vers les États-Unis, où il est poursuivi pour la divulgation de nombreux secrets militaires et documents diplomatiques américains.

Lire aussi:

La France annonce la plus importante hausse de cas de Covid-19 en plus de deux mois
Didier Raoult estime que le Covid-19 est désormais l'une des maladies respiratoires les moins graves - vidéo
Perdu en mer, un jeune garçon survit en se rappelant les conseils d’un documentaire
Journaliste expulsée de son siège en direct: le studio de la BBC Arabic dévasté par le souffle de l’explosion - vidéo
Tags:
secret, poursuites, extradition, visas, ambassade de Russie au Royaume-Uni, FBI, WikiLeaks, Julian Assange, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook