International
URL courte
12529
S'abonner

Une nouvelle attaque contre les journalistes s’est produite lundi en Ukraine. Cette fois, une correspondante de la chaîne de télévision NewsOne a été frappée par des nationalistes dans le centre de Kiev quand elle faisait un reportage sur l’agitation près du parquet général.

Lundi, une journaliste de la chaîne de télévision ukrainienne NewsOne a été attaquée près du bâtiment du parquet général d'Ukraine dans le centre de Kiev, annoncent les médias.

Darina Bilera faisait un reportage sur l'assaut du parquet général par des nationalistes en direct quand une femme inconnue l'a frappée à la tête. Des œufs et de la glace ont été lancés sur elle et les autres membres de l'équipe de tournage. Le reportage a été interrompu.

«Une activiste a essayé de m'enlever mon micro et de m'empêcher de raconter en direct ce qui se passait. Ensuite, elle m'a tapée sur l'oreille», a-t-elle déclaré citée par le portail Strana.

Darina Bilera est convaincue qu'elle n'a pas été attaquée par hasard. Cet incident s'est produit parce qu'elle travaille pour la chaîne NewsOne.

L'assaillante a été identifiée par les médias. Elle a été interpelée.

Selon le service de presse de la police de Kiev, lors des affrontements entre forces de l'ordre et nationalistes, sept policiers ont été blessés. Les radicaux protestaient contre l'extradition vers la Russie d'un citoyen russe suspecté d'avoir participé au conflit syrien aux côtés des djihadistes.

Des attaques contre les journalistes ont régulièrement lieu en Ukraine. Selon l'Union nationale des journalistes d'Ukraine, cette année, près de 50 incidents similaires ont été enregistrés dans le pays.

Lire aussi:

Un «confinement très serré» fait partie des scénarios envisagés, selon le gouvernement
La mère de Yuriy accusée d'exploitation de femmes de ménage ukrainiennes, selon Libération
Le professeur Raoult s’en prend au gouvernement et au Conseil de l’Ordre des médecins
Troisième confinement: «La France est le pays des révolutions» et «on est à la limite», lance Philippot
Tags:
police, conflit syrien, nationalistes, attaque, journalistes, Russie, Kiev, Ukraine
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook