Ecoutez Radio Sputnik
    Poutine

    Poutine et Assad se sont-ils parlé depuis le crash de l’Il-20? Réponse du Kremlin

    © Sputnik . Alexéi Nikolski
    International
    URL courte
    Crash de l'avion russe Il-20 en Syrie (54)
    8290

    Les Présidents russe et syrien n'auraient toujours pas eu d'échange suite au crash de l'Il-20 en Syrie dans la soirée de lundi, a déclaré ce mercredi le porte-parole de la présidence russe, Dmitri Peskov.

    Selon le secrétaire de presse du Kremlin, Dmitri Peskov, Vladimir Poutine et Bachar el-Assad ne se sont pas parlé depuis l'incident de l'avion russe abattu en Syrie ce lundi soir, à en croire une déclaration officielle du gouvernement syrien.

    «Non. Vous avez peut-être entendu la déclaration officielle de Damas», a affirmé le porte-parole à la question de savoir si M. Assad avait appelé son homologue russe pour discuter du sujet.

    Si l'armée syrienne a fourni des données concernant la situation, le Kremlin n'est en tout cas pas au courant. «Il vaut mieux le demander au ministère de la Défense», a indiqué M. Peskov.

    Pour rappel, le 17 septembre, vers 23h00, tout contact a été perdu avec l'équipage de l'appareil russe Il-20 de retour vers la base aérienne de Hmeimim, à 35 km des côtes syriennes. 15 personnes ont été tuées dans l'accident. La perte de tout contact avec l'appareil a coïncidé avec des frappes de l'aviation israélienne contre la Syrie et le tir d'un missile depuis un navire français, a précisé la Défense russe. Le commandement français a annoncé n'avoir rien à voir avec ce drame.

    Menant des frappes en Syrie, des pilotes israéliens se sont abrités derrière un avion russe Il-20 qui s'est retrouvé sous le feu des systèmes de défense aérienne syriens S-200, a déclaré ce mardi le porte-parole du ministère russe de la Défense, Igor Konachenkov. Les avions israéliens «ont délibérément créé une situation dangereuse pour les navires de surface et les aéronefs dans la région», d'après le ministère. Israël n'avait pas prévenu la Russie de son opération militaire et Moscou considère cette décision israélienne comme hostile et se réserve un droit de réponse.

    Bachar al-Jaafari, ambassadeur de la Syrie aux Nations unies, a fermement condamné le raid des forces aériennes israéliennes contre Lattaquié ayant abouti au crash et a exprimé ses condoléances à Moscou, soulignant que les militaires russes étaient devenus des «martyrs de l'agression israélienne».

    La partie israélienne à exprimé pour sa part ses regrets et s'est déclarée prête à fournir à Moscou toutes les informations nécessaires à l'enquête.

    Dossier:
    Crash de l'avion russe Il-20 en Syrie (54)

    Lire aussi:

    «Martyrs de l'agression israélienne»: condoléances de l'ambassadeur syrien à l'Onu
    Poutine exprime ses condoléances aux proches de l’équipage de l’Il-20 abattu en Syrie
    Crash de l'Il-20: Poutine évoque des mesures de sécurité qui seront «ressenties par tous»
    Tags:
    conversation, dialogue, Kremlin, Bachar el-Assad, Dmitri Peskov, Vladimir Poutine, Damas, Moscou, Syrie, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik