International
URL courte
12315
S'abonner

Les États-Unis n’ont pas l’intention de jouer le rôle de tirelire cochon «vidée par la Chine, par l’UE, par tout le monde», a assuré Donald Trump à l’issue d’une conférence de presse conjointe à la Maison-Blanche avec le Président polonais Andrzej Duda.

Pour le Président américain, les États-Unis sont devenus une «tirelire cochon» pour le monde entier, c'est ce qu'il a déclaré lors de l'annonce de sa volonté de signer une nouvelle version de l'accord commercial avec la Corée du Sud.

«Nous sommes devenus une tirelire cochon pour le monde entier. Nous avons été vidées par la Chine, nous avons été vidées par l'UE, nous avons été vidées par tout le monde. Vous verrez que nous ne permettrons plus nous faire voler dans un avenir proche», a-t-il affirmé à l'issue d'une conférence de presse conjointe à la Maison-Blanche avec son homologue polonais Andrzej Duda.

L'accord commercial avec la Corée du Sud a été révisé et sera prêt à la signature lors d'une session de l'Assemblée générale des Nations unies, a annoncé Donald Trump. Il a noté que l'accord précédent était injuste et «terrible pour les États-Unis.» Selon le Président américain, le processus de révision de l'accord a demandé un certain temps.

«L'UE ne voulait pas nous parler, n'a pas voulu parler avec le Président Obama», a confié le dirigeant américain, ajoutant que l'UE avait accepté de négocier un nouvel accord commercial après l'introduction des nouveaux tarifs douaniers par Washington.

En septembre 2017, le chef de l'État américain avait annoncé la possibilité de se retirer de l'accord de libre-échange avec la Corée du Sud, le jugeant non rentable. En janvier de la même année, il avait signé un décret de retrait de l'Accord de partenariat transpacifique (TPP), le qualifiant de «catastrophe potentielle» pour les États-Unis.

Lire aussi:

Rouée de coups et laissée nue en pleine nuit au bord de la route
Joe Biden commente la lettre laissée par Donald Trump dans le Bureau ovale
Fiasco du vaccin français: «Nous assistons au dépérissement total de l’industrie française»
François de Rugy crée un malaise avec une remarque controversée à Gérald Darmanin à l’Assemblée – vidéo
Tags:
tirelire, présidence américaine, Donald Trump, Corée du Sud, Chine, États-Unis
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook