International
URL courte
5102
S'abonner

Les démocrates ont préparé un nouveau projet de loi afin d’empêcher Donald Trump de créer de nouvelles ogives nucléaires de faible puissance qui pourraient bien provoquer une guerre nucléaire.

Les membres du Parti démocrate siégeant au Congrès des États-Unis ont préparé un projet de loi visant à empêcher la Maison-Blanche de créer des ogives de faible puissance pour ses missiles balistiques Trident II D5.

«Une nouvelle arme de faible puissance, déployée dans des sous-marins, viendra diminuer le seuil d'emploi d'armes nucléaires et augmenter la possibilité de fautes qui pourraient mener à un échange de frappes nucléaires globales», ont expliqué les auteurs du document publié sur le portail officiel du membre de la Chambre des représentant, Adam Smith.

Missile intercontinental russe Sarmat
© Sputnik . Ministère de la Défense
Selon eux, l'installation d'ogives de ce type dans des sous-marins n'a pas de précédent dans l'histoire américaine. Dans ce contexte, les démocrates entendent interdire le financement de ce projet inclus dans le budget militaire de 2019.

En début d'année, les médias avaient annoncé le projet de l'administration de Donald Trump de réduire les limitations de l'utilisation de l'arme nucléaire et de développer une nouvelle ogive de faible puissance qui sera installée dans des sous-marins et des missiles modernisés Trident II D5. L'objectif principal de cette initiative? Une force de dissuasion face à la Russie en Europe de l'Est.

Lire aussi:

Une fête d’anniversaire se transforme en rixe «d’une rare violence» à Marseille
Michel Onfray alerte sur «l’impérialisme violent» de l’islam – exclusif
Yassine Belattar reproche à Jean Messiha d’être allé à une manifestation «avec des Blancs» - vidéo
Biden explique pourquoi il a ordonné des frappes en Syrie
Tags:
missiles balistiques, armes nucléaires, ogives nucléaires, projet de loi, Trident II, présidence américaine, Parti démocrate des Etats-Unis, Congrès des États-Unis, Donald Trump, Europe de l'Est, Russie, États-Unis
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook