International
URL courte
14628
S'abonner

Le ministère russe des Affaires étrangères a annoncé avoir des informations indiquant que le Front al-Nosra* livrait des armes chimiques, dont du sarin, aux groupes armés en Syrie.

Selon les informations que Moscou a à sa disposition, le Front al-Nosra* effectue des livraisons d’armes chimiques, dont du sarin, aux groupes armés en Syrie, a déclaré ce jeudi la porte-parole du ministère russe des Affaires étrangères Maria Zakharova, lors d’un briefing.

«[…] On reçoit des informations indiquant que des préparatifs à la mise en scène d’une attaque chimique sont toujours en cours. Les membres du Front al-Nosra* s’occupent des livraisons des armes chimiques à leurs alliés, des groupes armés illégaux. L’agent chimique de guerre sarin a été envoyé à l’hôpital national d’Idlib.»

D’après Mme Zakharova, ce sont les membres des fameux Casques blancs qui devraient se charger de cette mise-en-scène.

«Comme l’indiquent les informations qu’on obtient, des centaines de membres de cette organisation sont arrivés récemment sur le territoire syrien et ont lancé des travaux préparatoires sous commandement de superviseurs étrangers», a-t-elle ajouté.

D'après le Centre russe pour la réconciliation des parties en conflit en Syrie, depuis le 9 septembre, des membres des Casques blancs organisent des répétitions de la mise en scène d'une attaque chimique avec la participation d'enfants.

Auparavant, les militaires russes avaient indiqué que les radicaux avaient amené deux bidons d'une substance toxique chlorée à Jisr al-Choghour, pour rendre la vidéo de la provocation plus «réaliste».

*Organisation terroriste interdite en Russie

Lire aussi:

Six touristes français tués dimanche au Niger par des hommes armés
Les Français tués au Niger étaient en mission humanitaire, selon la Défense nigérienne
Dispersion des manifestants à Minsk, la police utilise des grenades assourdissantes - vidéos
Où est passé le navire ayant apporté le nitrate d’ammonium à Beyrouth?
Tags:
attaque chimique, préparatifs, livraisons, terrorisme, armes chimiques, Syrie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook