International
URL courte
13330
S'abonner

Promettant de partager avec Moscou les résultats de l’enquête sur le crash de l’Il-20, Israël a balayé d’un revers de la main les accusations avancées par les militaires russes et a pointé du doigt la Syrie.

L'État hébreux se dit prêt à fournir à la Russie toutes les informations en sa disposition concernant le crash de l'Il-20 accidentellement abattu lundi par la DCA syrienne lors d'un raid israélien.

Pour éclairer les circonstances du drame, une délégation militaire dirigée par le commandant de l'armée de l'Air, Amikam Norkin, est attendue jeudi à Moscou.

«Nous avons annoncé aux Russes que nous étions prêts à fournir toutes les informations, toutes les données. Le commandant de l'armée de l'air est en route pour la Russie. Nous n'avons rien à cacher ici», a déclaré Avigdor Liberman, ministre israélien de la Défense sur les ondes de la radio Galeï Tsahal.

Israël ne reconnaît pas sa responsabilité dans le crash de l'Il-20 avec 15 militaires à son bord. L'État hébreux conteste les déclarations de Moscou selon lesquelles des F-16 israéliens ont utilisé l'avion russe comme couverture pour échapper aux tirs syriens.

Tel Aviv affirme de son côté que les tirs syriens étaient «désordonnés et non précis», son armée ne s'étant pas assuré de l'absence des avions russes dans la zone visée. Toujours selon Israël, au moment de la disparition de l'Il-20, les quatre F-16 se trouvaient déjà dans l'espace aérien de l'État hébreu.

«Il semble que dans ce cas-là, l'excès de confiance de l'armée syrienne soit la principale cause», a lancé M.Liberman, exprimant encore une fois ses condoléances après la mort des militaires russes.

Le 17 septembre, la défense antiaérienne syrienne a ciblé par erreur un Il-20 avec 15 militaires à son bord. L'appareil se dirigeait vers la base aérienne de Hmeimim et a été abattu à 35 km des côtes syriennes. La disparition de l'avion a coïncidé avec un raid israélien contre la Syrie et le tir d'un missile depuis un navire français, selon le ministère russe de la Défense. Le commandement français a annoncé n'avoir rien à voir avec ce drame.

La Russie a accusé les pilotes israéliens d'avoir utilisé l'Il-20 comme couverture pour échapper aux tirs syriens. D'après le ministère, les avions israéliens «ont délibérément créé une situation dangereuse pour les navires de surface et les aéronefs dans la région».

Lire aussi:

Haut-Karabakh: Macron juge les déclarations turques inconsidérées et dangereuses, évoquant des «messages guerriers»
Le ministre russe de la Défense annonce la défaite totale de Daech en Syrie
Le «caniche de Poutine»: le débat entre Trump et Biden vire au chaos
«Volonté de punir»: Macron multiplie les assassinats à l’étranger, assure une nouvelle enquête
Tags:
Iliouchine Il-20, F-16 Fighting Falcon, Israël, Syrie, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook