Ecoutez Radio Sputnik
    La guerre commerciale sino-américaine pourrait-elle déboucher sur une crise mondiale?

    La guerre commerciale sino-américaine pourrait-elle déboucher sur une crise mondiale?

    © AP Photo / Ng Han Guan
    International
    URL courte
    5141

    Ajoutée à l’instabilité des marchés émergents, la guerre commerciale que se livrent les États-Unis et la Chine risque bien de provoquer une nouvelle crise financière mondiale, met en garde la Korea Investment Corporation (KIC). Un économiste chinois a livré à Sputnik son avis sur la situation.

    Provoqués par la guerre commerciale actuellement en cours, les chocs économiques en Chine se répercuteraient inévitablement sur les autres marchés émergents, leur dynamique dépendant largement des indices de l'économie chinoise, a déclaré à Sputnik Bian Yongzu, du centre des études financières de l'Université Renmin, en Chine.

    «Il va sans dire que la situation dans l'économie chinoise influera sur d'autres économies émergentes, ces dernières coopérant étroitement avec la Chine […] qui importe d'immenses volumes de matières premières et de ressources énergétiques, tout en exportant des produits industriels finis», a-t-il constaté.

    Avant d'admettre que la récession en Chine entraînerait la chute des prix des matières premières et des ressources énergétiques.

    «Je pense toutefois que l'économie chinoise restera somme toute stable, et sa demande en ressources ne changera par conséquent pas beaucoup. Néanmoins, sur les marchés des capitaux où la part des États-Unis et d'autres pays industrialisés occidentaux est grande, des changements des prix sont possibles», a souligné M. Bian.

    Et de rappeler que les crises au Venezuela et au Brésil n'avaient pas du tout été provoquées par la réduction des exportations de ces pays, mais par leur endettement. Aussi, de plus en plus de pays acceptent-ils le yuan à titre de nouvelle monnaie de réserve.

    «Ce seront plutôt les marchés de capitaux plutôt que la situation économique en Chine qui feraient pression sur les marchés des pays émergents», a estimé l'expert.

    Il a par ailleurs relevé que la Chine se montrait désormais plus prudente dans la sélection de ses projets d'investissement en Afrique ou en Amérique latine, et que dans l'actuelle conjoncture économique mondiale défavorable, la Chine ne se presserait pas pour sauver d'autres marchés, ayant elle-même besoin de capitaux pour résoudre ses propres problèmes intérieurs.

    Lire aussi:

    Les USA tirent une nouvelle salve dans la «guerre de l'aluminium» contre la Chine
    Rêve américain vs rêve chinois
    Les USA votent des lois radicales à l’égard de la concurrence, la Russie en sort gagnante
    Tags:
    ressources naturelles, matières premières, capital, crise économique, guerre commerciale, Sputnik, Université Renmin de Chine, Bian Yongzu, Amérique latine, Afrique, Venezuela, Brésil, États-Unis, Chine
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik