International
URL courte
Julian Assange réfugié à l'ambassade de l'Equateur à Londres, 2012-2019 (127)
8161
S'abonner

Reclus dans l'ambassade d'Équateur à Londres depuis six ans, Julian Assange a indiqué sa condition pour coopérer avec les autorités britanniques. Selon son avocate, il s’agit de la non-possibilité d'être extradé vers les USA, où le fondateur de WikiLeaks est poursuivi pour la divulgation de nombreux secrets militaires et documents diplomatiques.

Julian Assange, est prêt à coopérer avec Londres s'il obtient la garantie qu'il ne sera pas extradé vers les États-Unis, a déclaré l'avocate du fondateur de WikiLeaks, Jennifer Robinson, dans une interview accordée à RT.

«Assange a toujours dit qu'il serait heureux de faire face à la justice britannique, mais sans risque d'affronter l'injustice américaine», a indiqué Jennifer Robinson.

Selon l'avocate, le gouvernement britannique est en mesure de «fournir de telles garanties».

Le fondateur de WikiLieaks, 47 ans, a trouvé asile dans l'ambassade équatorienne à Londres pour échapper à une extradition vers la Suède où il était recherché pour viol et agression sexuelle. Bien que ces poursuites aient été abandonnées en 2017, le tribunal de Westminster a maintenu le mandat d'arrêt contre M.Assange, indiquant qu'il avait été délivré après que ce dernier a enfreint les conditions de sa liberté sous caution.

Julian Assange craint, en cas d'arrestation, d'être extradé vers les États-Unis, où il est poursuivi pour la divulgation de nombreux secrets militaires et documents diplomatiques américains.

En janvier 2018, le gouvernement équatorien avait annoncé être à la recherche d'une «médiation» en vue de trouver un accord avec Londres sur la situation «insoutenable» de M.Assange.

Dossier:
Julian Assange réfugié à l'ambassade de l'Equateur à Londres, 2012-2019 (127)

Lire aussi:

Covid-19: la deuxième vague, une fiction?
Didier Raoult répond à l’AP-HP qui l’avait accusé de «faux témoignage»
Cet aliment contribuerait au vieillissement des artères et à l’apparition de maladies cardiaques
Macron propose à Philippe une mission en vue de 2022 après sa démission
Tags:
WikiLeaks, Julian Assange, Royaume-Uni
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook