Ecoutez Radio Sputnik
    Emmanuel Macron

    Après Maurice Audin, Macron reconnait et réhabilite les harkis dans leurs droits

    © AFP 2018 Ludovic Marin
    International
    URL courte
    1989

    À quelques jours de la Journée nationale d'hommage aux harkis, le 25 septembre, Emmanuel Macron a élevé par décret, en date du 20 septembre et publié ce vendredi dans le journal officiel, 26 harkis ou représentants d'associations de harkis dans l'ordre de la Légion d'honneur et l'ordre national du Mérite.

    Selon le journal officiel de la République française, publié ce vendredi 21 septembre, le chef de l'État a élevé par décret, le 20 septembre, vingt-six combattants harkis ou représentants d'associations de harkis, ces supplétifs algériens de l'armée française pendant la guerre d'Algérie, dans l'ordre de la Légion d'honneur et l'ordre national du Mérite. Cette décision intervient une semaine après la reconnaissance officielle de la responsabilité de la France dans la disparition et la mort de Maurice Audin, et constitue un pas supplémentaire dans la voie du règlement de la question mémorielle liée à la guerre d'Algérie.

    Quatre ont été promus au grade d'officier, quinze au grade de chevalier de l'ordre national du Mérite et sept au grade de chevalier de l'ordre national de la Légion d'honneur.

    Selon l'AFP, à la fin de la guerre d'Algérie (1954-1962), «quelque 60.000 Algériens recrutés comme auxiliaires de l'armée française avaient été admis en France après les accords de paix». «Les autres — entre 55.000 et 75.000 selon les historiens — avaient été abandonnés et victimes de sanglantes représailles de la part des nationalistes qui les considéraient comme des traîtres», a-t-elle ajouté.

    La décision du Président français est un acquis considérable pour la communauté harkie. En effet, cette dernière, selon l'AFP, avait appelé début septembre Emmanuel Macron à lui accorder «des réparations à la hauteur du préjudice subi à la fin de la guerre d'Algérie, rappelant le soutien qu'elle lui a apporté en 2017 et menaçant de porter plainte contre la France pour crimes contre l'humanité.»

    Pour rappel, Emmanuel Macron a reconnu le 13 septembre que le mathématicien Maurice Audin, disparu en 1957, était «mort sous la torture du fait du système institué alors en Algérie par la France», avait annoncé l'Élysée.

    Emmanuel Macron va également annoncer à cette occasion «l'ouverture des archives sur le sujet des disparus civils et militaires, français et algériens», a ajouté l'Élysée.

    Lire aussi:

    Mémoire de la guerre d’Algérie: Macron sera-t-il le Président qui crèvera l’abcès?
    Emmanuel Macron donne des gages aux Algériens «et en même temps» aux harkis
    Le sort des harkis au cœur de l’actualité politique française de la rentrée?
    Tags:
    Ordre national du Mérite, Légion d'honneur, harkis, Maurice Audin, Emmanuel Macron, France
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik