International
URL courte
11360
S'abonner

La présidente du Sénat russe a expliqué que son pays ne restera au sein de l’APCE que si la capacité de cette dernière à discriminer une quelconque délégation nationale est définitivement exclue de son règlement.

Le Russie ne poursuivra son travail à l’Assemblée parlementaire du Conseil de l’Europe (APCE) que si la garantie d’une participation égale de toutes les délégations est inclue aux règles de l’organisation, a déclaré ce vendredi la Présidente du Conseil de la Fédération Valentina Matvienko. 

Pour rappel, il a été annoncé jeudi qu’un projet de modification du règlement de l’APCE serait examiné lors de la session d’octobre prochain. Il porte notamment sur les pouvoirs des délégations nationales et sur les conditions du vote.  

Commentant ce projet, Mme Matvienko a expliqué que la partie russe était en train d’en prendre connaissance, soulignant qu’il ne s’agissait pour le moment que d’une version non définitive.  

«Il est prématuré de tirer une quelconque conclusion avant sa rédaction définitive. Notre position reste inchangée: nous n’accepterons ces amendements que si la capacité de l’APCE à discriminer n’importe quelle délégation nationale ou de la priver du droit de vote est totalement exclue du règlement», a expliqué la présidente du Sénat russe.  

Et de pointer que ce comportement était «inadmissible pour une délégation parlementaire internationale».  

Rappelons que Mme Matvienko avait déclaré ce jeudi que la Russie pourrait se retirer du Conseil de l’Europe, les négociations sur son statut au sein de cette organisation étant au point mort. Comme l’a précisé le chef du comité international du Conseil de la Fédération, une décision concernant une éventuelle sortie pourrait être adoptée après la session d’octobre de l’APCE.

Lire aussi:

Attentat de Nice: «c’est le début de la guerre civile en France»
Attaque au couteau à Notre-Dame de Nice, trois victimes dont deux égorgées
Un automobiliste fonce sur une foule en Allemagne, un mort et des blessés
L'identité de l'auteur de l'attaque à Notre-Dame de Nice établie
Tags:
délégation, discrimination, conditions, Assemblée parlementaire du Conseil de l'Europe (APCE), Conseil de la Fédération, Valentina Matvienko, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook