Ecoutez Radio Sputnik
    Attentat en Iran

    Attentat en Iran: le commando entraîné dans deux États arabes du Golfe, selon l’armée

    © AFP 2018 Alireza MOHAMMADI / ISNA
    International
    URL courte
    Attentat dans la ville iranienne d'Ahvaz (12)
    12430

    Le commando de l'attentat commis ce samedi matin contre un défilé militaire iranien à Ahvaz a été entraîné dans deux États arabes du Golfe, a déclaré un porte-parole de l'armée iranienne.

    Les auteurs de l'attaque commise samedi matin contre un défilé militaire à Ahvaz, dans le sud-ouest de l'Iran, ont été entraînés dans deux États arabes du Golfe, a déclaré un porte-parole de l'armée iranienne cité par l'agence officielle de presse Irna.

    Ils n'appartenaient pas à Daech*, mais étaient liés à Israël et aux États-Unis, a-t-il ajouté.

    Plus tard, Reuters a annoncé que cette organisation terroriste a pourtant revendiqué l'attaque.

    Auparavant, le ministre iranien des Affaires étrangères, Mohammad Javad Zarif, a déjà déclaré que l'attaque contre un défilé militaire à Ahvaz, dans le sud-ouest du pays, avait été commise par les agents d'un «régime étranger», rapporte Reuters.

    Un commando armé a attaqué samedi un défilé militaire dans la ville d'Ahvaz, faisant au moins 24 morts et 53 blessés, rapportent des médias iraniens. Les assaillants ont ensuite essayé de tirer sur la tribune officielle mais ont été neutralisés par les forces de l'ordre, selon l'agence Fars. L'attaque s'est produite au cours d'une cérémonie commémorant le début de la guerre contre l'Irak (1980-1988).

    *Organisation terroriste interdite en Russie

    Dossier:
    Attentat dans la ville iranienne d'Ahvaz (12)

    Lire aussi:

    Daech revendique l’attentat lors d’un défilé militaire en Iran, selon Reuters
    Attentat en Iran: Téhéran tient responsable un «régime étranger» soutenu par Washington
    Suite à l’attentat, l’Iran convoque des envoyés occidentaux dont du Royaume-Uni
    Tags:
    attentat, Daech, Ahvaz, Iran
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik