Ecoutez Radio Sputnik
    Vladimir Poutine

    Comment Vladimir Poutine est «sorti vainqueur en Syrie»

    © Sputnik . Valeri Melnikov
    International
    URL courte
    Accord russo-turc sur une zone démilitarisée à Idlib (19)
    17803

    Dans un article consacré à la décision de Moscou et d’Ankara de créer une zone démilitarisée le long de la ligne de contact entre les forces gouvernementales et les groupes de l’opposition armée à Idlib, The Independent parvient à la conclusion que cette réussite témoigne du rôle essentiel que la Russie joue sur la scène internationale.

    «Le cessez-le-feu convenu par la Russie et la Turquie prouve à quel point Poutine est sorti vainqueur en Syrie», voici l'article apparu dans le quotidien britannique The Independent dans lequel son auteur évalue la position de Moscou à l'échelle internationale. Selon le média, cet arrangement avec Ankara sur Idlib montre également que le Président russe est en mesure de prendre des décisions d'envergure sans consulter Washington ou l'Otan.

    «L'accord signé lundi [17 septembre, nldr] entre la Russie et la Turquie visant à définir l'avenir du gouvernorat d'Idlib illustre comment la Russie a avancé en Syrie. Poutine est capable de signer un accord bilatéral avec la Turquie, la deuxième plus grande puissance militaire de l'Otan, sans aucune référence aux États-Unis ou à d'autres membres de l'Otan», lit-on dans l'article.

    Selon son auteur Patrick Cockburn, il est difficile de se rappeler maintenant, «alors que la Russie est présentée en Occident comme un pouvoir prédateur agressif qui menace tout le monde», la mesure à laquelle elle a été ignorée il y a sept ans, lorsque l'Otan «procédait à un changement de régime en Libye».

    En outre, comme il l'est précisé dans cette publication de The Independent, l'incertitude de la politique américaine signifie que de nombreux pays dans le monde «recherchent désormais une politique de réassurance avec la Russie car ils ne savent plus à quel point ils peuvent compter sur les États-Unis».

    Les Présidents russe et turc, Vladimir Poutine et Recep Tayyip Erdogan, se sont entendus à Sotchi afin de mettre en place aux alentours du 15 octobre, le long de la ligne de contact entre les forces gouvernementales et les groupes d'opposition armés dans le gouvernorat d'Idlib, une zone démilitarisée large de 15 à 20 kilomètres. Les ministres de la Défense des deux pays ont signé de leur côté un mémorandum sur la stabilisation de la situation dans la zone de désescalade d'Idlib.

    Dossier:
    Accord russo-turc sur une zone démilitarisée à Idlib (19)

    Lire aussi:

    Erdogan: Ankara et Moscou définiront les groupes armés devant quitter Idlib
    Le Kremlin lève le voile sur le récent entretien entre Poutine et Merkel
    Assad explique «l’hystérie occidentale» autour d’Idlib
    Tags:
    influence, scène internationale, conflit, accord, Recep Tayyip Erdogan, Vladimir Poutine, Idlib, Syrie, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik