International
URL courte
211019
S'abonner

L’aviation israélienne a alerté ses collègues russes sur l’attaque contre des cibles industrielles syriennes le 17 septembre au moment du lancement de l’attaque aérienne, et non à l’avance, violant ainsi l’accord de 2015 sur la prévention des incidents aériens, selon la Défense russe.

L'aviation israélienne a alerté ses collègues russes sur l'attaque contre des cibles industrielles syriennes le 17 septembre au moment du lancement de l'attaque aérienne, et non à l'avance, violant ainsi l'accord de 2015 sur la prévention des incidents aériens, a déclaré dimanche Igor Konachenkov, porte-parole de la Défense russe.

«La partie israélienne a alerté le groupe russe sur son opération non à l'avance, mais simultanément avec le début des frappes, en violant les accords. Ces actions constituent une violation directe des accords russo-israéliens de 2015 visant à prévenir les incidents entre nos forces armées en Syrie, réalisés dans le cadre du fonctionnement du groupe de travail commun», a indiqué Igor Konashenkov.

Le 17 septembre, la défense antiaérienne syrienne a ciblé par erreur un Il-20 russe avec 15 militaires à son bord. L'appareil se dirigeait vers la base aérienne de Hmeimim et a été abattu à 35 km des côtes syriennes. Le crash de l'avion a coïncidé avec un raid israélien contre la Syrie. La Russie accuse les pilotes israéliens d'avoir utilisé l'Il-20 comme couverture pour échapper aux missiles syriens.

Lire aussi:

La Chine alerte sur un possible krach des marchés occidentaux: «Il faut être très vigilant»
Moscou appelle à «ne pas jouer avec le feu» après l'adoption de nouvelles sanctions US
Une vidéo inédite de l'attaque iranienne contre une base US après l’assassinat de Soleimani
Tags:
crash d'avion, Iliouchine Il-20, Israël, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook