Ecoutez Radio Sputnik
    Un Il-20

    Il-20: Israël a violé l'accord en informant trop tard la Russie sur l'attaque en Syrie

    © Sputnik . Alexandr Tarasenkov
    International
    URL courte
    211019

    L’aviation israélienne a alerté ses collègues russes sur l’attaque contre des cibles industrielles syriennes le 17 septembre au moment du lancement de l’attaque aérienne, et non à l’avance, violant ainsi l’accord de 2015 sur la prévention des incidents aériens, selon la Défense russe.

    L'aviation israélienne a alerté ses collègues russes sur l'attaque contre des cibles industrielles syriennes le 17 septembre au moment du lancement de l'attaque aérienne, et non à l'avance, violant ainsi l'accord de 2015 sur la prévention des incidents aériens, a déclaré dimanche Igor Konachenkov, porte-parole de la Défense russe.

    «La partie israélienne a alerté le groupe russe sur son opération non à l'avance, mais simultanément avec le début des frappes, en violant les accords. Ces actions constituent une violation directe des accords russo-israéliens de 2015 visant à prévenir les incidents entre nos forces armées en Syrie, réalisés dans le cadre du fonctionnement du groupe de travail commun», a indiqué Igor Konashenkov.

    Le 17 septembre, la défense antiaérienne syrienne a ciblé par erreur un Il-20 russe avec 15 militaires à son bord. L'appareil se dirigeait vers la base aérienne de Hmeimim et a été abattu à 35 km des côtes syriennes. Le crash de l'avion a coïncidé avec un raid israélien contre la Syrie. La Russie accuse les pilotes israéliens d'avoir utilisé l'Il-20 comme couverture pour échapper aux missiles syriens.

    Lire aussi:

    Un homme armé d’un couteau commet une agression à Villejuif, il aurait crié «Allahu Akbar»
    Madonna et les candidats islandais sortent un drapeau palestinien lors de l’Eurovision en Israël (images)
    Une explosion vise un car de touristes près des pyramides en Égypte (photos)
    Tags:
    crash d'avion, Iliouchine Il-20, Israël, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik