International
URL courte
Crash de l'avion russe Il-20 en Syrie (55)
6414
S'abonner

Israël, qui appréhende une croissance de l’influence iranienne, n’a pas de bonnes raisons pour attaquer constamment la Syrie, estime un ancien ambassadeur de Turquie aux États-Unis.

L'aspiration d'Israël à contrer l'influence iranienne en Syrie ne peut pas justifier ses attaques permanentes contre le territoire syrien, a déclaré à Sputnik dimanche l'ex-ambassadeur de Turquie aux États-Unis, Faruk Logoglu, à propos du récent crash de l'Il-20 russe lors d'une attaque de l'aviation israélienne contre la Syrie.

«Israël pense qu'il a le droit de dénoncer la présence militaire de l'Iran en Syrie, c'est pourquoi il attaque la Syrie. Mais ce n'est pas une justification suffisante pour ses attaques répétitives contre la Syrie», a indiqué le diplomate.

Damas et Moscou ont plus d'une fois déclaré que les frappes israéliennes violaient la souveraineté de la Syrie.

Commentant la réaction russe au crash de son avion, Faruk Logoglu a estimé que «la Russie aspire à régler la crise provoquée par le crash de son avion au large de la Syrie après une attaque israélienne de façon retenue et diplomatique non pas pour protéger Israël mais pour prévenir une escalade de la crise».

Le 17 septembre, la défense antiaérienne syrienne a ciblé par erreur un Il-20 russe avec 15 militaires à son bord. L'appareil se dirigeait vers la base aérienne de Hmeimim et a été abattu à 35 km des côtes syriennes. Le crash de l'avion a coïncidé avec un raid israélien contre la Syrie. La Russie accuse les pilotes israéliens d'avoir utilisé l'Il-20 comme couverture pour échapper aux missiles syriens.

Dossier:
Crash de l'avion russe Il-20 en Syrie (55)

Lire aussi:

Covid-19 en Île-de-France: «On assiste à une inversion de l'épidémie»
Maroc: ce mal criminel attaque les enfants dans un silence de plomb
Rouen: sept policiers hors service agressés par une vingtaine de jeunes individus
Les États-Unis saisissent pour la première fois une cargaison iranienne, en toute illégalité
Tags:
crash d'avion, Iliouchine Il-20, Turquie, Iran, Israël, Syrie, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook