International
URL courte
Attentat dans la ville iranienne d'Ahvaz (12)
2621
S'abonner

L’attaque terroriste perpétrée à Ahvaz contre le défilé militaire consacré au 38e anniversaire de la Semaine de la Défense sacrée aurait été organisée par les pays qui avaient autrefois imposé la guerre irano-irakienne de huit ans, ont estimé des spécialistes iraniens des questions internationales dans un entretien accordé à Sputnik.

L'attentat à Ahvaz aurait été planifié afin d'anticiper l'intervention de Donald Trump au Conseil de sécurité des Nations unies, a déclaré à Sputnik Mohammad Hassan Ghadiri Abyaneh, ancien ambassadeur d'Iran au Mexique et en Australie, réfléchissant à d'éventuels organisateurs de cette attaque terroriste dans la ville iranienne.

«À mon avis, l'attentat à Ahvaz est l'œuvre de la CIA souhaitant frapper l'Iran à la veille du discours de Donald Trump au Conseil de sécurité de l'Onu. Néanmoins, ils ne pourront pas briser l'Iran, comme ils ne pourront pas non plus détourner l'attention de la défaite des États-Unis en Syrie et en Irak, de la capitulation d'Israël devant le Hamas et le Hezbollah et de l'échec total de l'Arabie saoudite et des Émirats arabes unis au Yémen», a poursuivi l'interlocuteur de l'agence.

Et d'ajouter que ces actions hostiles des ennemis de l'Iran ne faisaient qu'unir encore plus le peuple iranien et accroître sa haine pour les terroristes.

«Nous opposerons une ferme riposte aux terroristes. […] Cet attentat a été effectué par le groupuscule séparatiste Al-Ahvazieh, qui estime, à l'instar de Saddam Hussein, qu'Ahvaz et toute la province du Khuzestan devraient être séparées de l'Iran. Il faudrait leur rappeler que même la guerre de huit ans n'avait pas permis à Saddam de réaliser ce projet», a noté M.Abyaneh.

Un autre interlocuteur de Sputnik, Musadeq Pour, spécialiste du Proche-Orient, a relevé pour sa part que les groupes terroristes s'appliquaient à torpiller les relations entre l'Iran et l'Irak.

«Quoi qu'il en soit, ils n'y arriveront jamais, comme beaucoup d'autres n'y sont pas arrivés avant eux. […] Quant à l'attentat à Ahvaz, l'implication des États-Unis et de l'Arabie saoudite est évidente. Il suffit de rappeler la récente promesse du prince héritier Mohammed ben Salmane d'"entraîner l'Iran dans une guerre civile"», a indiqué M.Pour.

Et de conclure que le peuple du Khuzestan, dont sa population arabe, répondrait lui-même aux terroristes et à leurs acolytes.

Un commando armé a attaqué samedi un défilé militaire dans la ville d'Ahvaz, faisant au moins 29 morts et près de 60 blessés, informent des médias iraniens. Les assaillants ont ensuite essayé de tirer sur la tribune officielle mais ont été neutralisés par les forces de l'ordre, selon l'agence Fars. L'attaque s'est produite au cours d'une cérémonie commémorant le début de la guerre contre l'Irak (1980-1988).

Dossier:
Attentat dans la ville iranienne d'Ahvaz (12)

Lire aussi:

Pas si brouillés? Mélenchon était bien présent aux cinquante ans d’Éric Zemmour
Macron demande pardon aux harkis, il est interrompu en plein discours - vidéo
«Le Pr Raoult est responsable de milliers de décès évitables dans les pays francophones», selon un microbiologiste belge
«Impensable d'avancer»: la France passe l’éponge sur l’accord de libre-échange entre l’UE et l’Australie
Tags:
États-Unis, Irak, Yémen, Israël, Iran, Arabie Saoudite, Émirats Arabes Unis, Ahvaz, Khuzestan, Saddam Hussein, Mohammad Hassan Ghadiri Abyaneh, Musadeq Pour, Hezbollah, Hamas, Conseil de sécurité de l'Onu, Guerre irano-irakienne de 1980, terrorisme, attentat, séparatistes, guerre civile, Mohammed ben Salmane Al-Saoud
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook