International
URL courte
3460
S'abonner

Jadis producteur connu d’huile de tournesol, de confiserie et de tissus, le gouvernorat syrien de Homs reprend petit à petit ces activités mais n’utilise plus les produits européens.

Le gouvernorat syrien de Homs se transforme en centre de l'industrie syrienne, relate la chaîne de télévision russe Zvezda. Ses fabriques reprennent le travail les unes après les autres, ce qui permet de ravitailler la république en produits alimentaires et d'assurer un emploi aux déplacés.

La minoterie n'a pas arrêté son travail même lors des combats acharnés. Des centaines de personnes risquaient leur vie sous les tirs pour donner du pain à la république. À présent, plusieurs types de farine y sont fabriqués, notamment pour la préparation des confiseries syriennes. L'huile de tournesol et les tissus étaient également la carte de visite du pays, et leur production reprend à un rythme soutenu.

L'industrie du tissage utilise à présent des peintures syriennes, alors qu'avant la guerre, différentes peintures européennes étaient achetés à ces fins. Après le refus de l'UE d'en vendre à la Syrie, elle recourt aussi à des produits chimiques russes et asiatiques.

Plus de 20.000 personnes sont actuellement employées dans la zone industrielle de Homs, et le nombre d'emplois s'accroît constamment.

Lire aussi:

«Je ne peux pas appliquer la loi»: 74,19% du personnel non médical n'est pas encore vacciné
Le Pen «alerte» Macron sur le financement de la campagne présidentielle
«Petit 2010 de merde»: les raisons d’une campagne de haine visant les élèves de 6e
Sous-marins australiens: la Russie tourne la France en dérision en rappelant les Mistral
Tags:
Syrie, Homs, industrie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook