Ecoutez Radio Sputnik
    USA

    Le chef de la diplomatie allemande parle d’une crise dans les relations avec les USA

    © AP Photo / Mary Altaffer
    International
    URL courte
    2122

    Le chef de la diplomatie allemande regrette la mauvaise coopération avec le gouvernement Trump et des changements structurels déplorables dans les relations transatlantiques, dans une interview à la presse allemande.

    Le ministre allemand des Affaires étrangères, Heiko Maas, a fait état de changements structurels dans les relations entre l'Europe et les États-Unis qui nuisent aux contacts bilatéraux, dans une interview accordée à l'agence DPA et relatée par Die Zeit.

    Auparavant, les deux parties organisaient de nombreuses discussions sur des questions d'actualité et adoptaient des décisions concertées à tous les niveaux.

    À présent, «nous apprenons que certaines décisions ont été prises sur Twitter», a déploré le responsable politique du SPD. «Parfois, j'ai l'impression que l'un ou l'autre aux États-Unis apprend d'abord sur Twitter les décisions de la Maison-Blanche, ce qui change la façon dont nous travaillons ensemble», a indiqué le ministre.

    «Beaucoup pensent qu'ils peuvent juste attendre que Trump parte, qu'après lui tout sera comme avant. Je pense que c'est une erreur. Il y a des changements structurels dans les relations transatlantiques. C'est ce à quoi nous devons nous adapter stratégiquement en Allemagne et surtout en Europe», a aussi écrit M.Maas sur Twitter.

    Les relations entre les États-Unis et l'UE se sont aggravées sur fond de retrait de Washington de l'accord nucléaire avec l'Iran et d'imposition de taxes sur les importations d'acier et d'aluminium. L'UE a adopté une loi, entrée en vigueur le 7 juillet, qui lève sur le territoire européen les sanctions extraterritoriales des États-Unis contre l'Iran. Bruxelles a introduit des taxes supplémentaires de 25% sur les importations de plusieurs produits américains.

    Lire aussi:

    Trump empêche-t-il la normalisation des liens UE-USA? Berlin met les points sur les i
    La réponse à «America First» est l’«Europe unie», selon Berlin
    Ces lignes rouges que les USA auraient franchies dans leurs relations avec l’UE
    Tags:
    sanctions, relations, Heiko Maas, Iran, États-Unis, Allemagne
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik