Ecoutez Radio Sputnik
    Aquarius

    Pavillon panaméen retiré à l’Aquarius: le Net désigne les coupables

    © AP Photo / Salvatore Cavalli
    International
    URL courte
    8152

    Après l'annonce du retrait du pavillon du Panama au navire Aquarius, les réseaux sociaux ont débordé de réactions variant entre indignation, interprétations de la situation et des rôles des acteurs clés et satisfaction par cet acte.

    Après Gibraltar, au tour du Panama: les autorités maritimes de ce dernier ont décidé de retirer leur pavillon du vaisseau humanitaire Aquarius qui se trouve à l'heure actuelle en mer, abritant à son bord 11 migrants sauvés le long des côtes libyennes. Le Panama a pris cette décision pour des raisons de «non-respect» des «procédures juridiques internationales» concernant le processus de secours de migrants en mer Méditerranée.

    Une fois que le navire rentrera dans un port, il perdra alors le pavillon panaméen. Il ne pourra d'ailleurs pas lever l'ancre avant de trouver un autre pavillon, ce qui est le résultat de la révocation de l'enregistrement du navire par les autorités maritimes panaméennes, mise en pratique le 23 septembre. La décision n'a pas tardé à faire l'objet d'un débat sur les réseaux sociaux, où certains se sont précipités pour déterminer les coupables dans cette affaire.

    Plusieurs ont exprimé leur regret face à la décision panaméenne ou ont blâmé le navire pour son existence.

    D'autres ont souhaité s'accorder sur les termes utilisés:

    Ensuite, certains n'ont pas hésité à formuler une demande directement à Emmanuel Macron.

    Finalement, le retrait du pavillon du Panama, environ un mois après une mesure similaire prise par Gibraltar, a suscité chez certains la satisfaction ou bien des sentiments mixtes.

    Selon les dernières informations, l'Aquarius, serait «en route vers Marseille» et demande à la France l'autorisation de débarquer, a indiqué l'AFP, se référant au groupe SOS Méditerranée.

    Lire aussi:

    «La France dit non» à l’Aquarius: le Net dénonce la «duplicité» du gouvernement
    Vague de mobilisation en France pour soutenir l’Aquarius et le sauvetage des migrants
    Crise de l'Aquarius: Macron dénonce le gouvernement italien, les Français dénoncent Macron
    Tags:
    réactions, Internet, crise migratoire, secouristes, navire de sauvetage, migrants, retrait, drapeau, Aquarius (bateau), Gibraltar, Libye, France, Panama
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik