International
URL courte
Crash de l'avion russe Il-20 en Syrie (55)
13462
S'abonner

Pour Moscou, la principale raison de la tragédie de l'avion militaire russe Il-20 est l'action des forces aériennes israéliennes, a déclaré Vladimir Poutine dans un entretien téléphonique avec Benyamin Netanyahu, rappelant que la décision de Moscou de renforcer la défense anti-aérienne syrienne était conforme à la situation.

Lors d'une conversation téléphonique avec le Premier ministre israélien Benyamin Netanyahu, le Président russe a souligné que c'était l'opération de l'armée de l'air israélienne qui avait été la principale cause de l'accident de l'Iliouchine Il-20 russe, a annoncé le service de presse du Président.

«La discussion des circonstances de l'accident s'est poursuivie à la lumière du fait que les informations présentées par les militaires israéliens sur l'opération de leur aviation au-dessus du territoire syrien divergent avec les conclusions du ministère russe de la Défense. La Russie part du fait que c'est l'action des forces aériennes israéliennes qui est la principale cause du drame», indique le communiqué.

Le service de presse présidentiel a ajouté que le Premier ministre israélien avait exprimé une nouvelle fois ses condoléances suite à la mort des militaires qui se trouvaient à bord de l'avion abattu le 17 septembre dernier en Syrie.

Vladimir Poutine a rappelé que la décision de la Russie de renforcer la défense anti-aérienne syrienne était conforme à la situation qui s'est créée et visait avant tout à éviter tout danger à la vie des militaires russes remplissant des missions dans le cadre de la lutte contre le terrorisme international.

Benyamin Netanyahu a déclaré pour sa part qu'Israël continuerait de défendre sa sécurité et de faire confiance à «l'enquête réalisée par l'Armée de défense d'Israël», estimant toujours que la responsabilité du drame incombait à l'armée syrienne et à l'Iran «dont l'agression torpille la stabilité» dans la région.

Le ministre russe de la Défense, Sergueï Choïgou, a annoncé ce lundi que la provocation israélienne avait «obligé à prendre des mesures adéquates pour renforcer la sécurité des soldats russes». La Russie fournira à la Syrie des systèmes de contrôle automatisés modernes pour les postes de commandement de la défense antiaérienne, présents uniquement dans l'arsenal de l'armée russe et livrera d'ici 15 jours des systèmes antiaériens S-300 à l'armée syrienne afin de renforcer ses capacités de combat dans le cadre du drame de l'avion russe Il-20. Il a rappelé que, sur demande d'Israël, Moscou avait suspendu en 2013 les livraisons de S-300 à la Syrie, mais que la situation avait changé et ce non de la faute de la Russie.

Dossier:
Crash de l'avion russe Il-20 en Syrie (55)

Lire aussi:

Macron met en garde contre une «accélération extrêmement forte» de la propagation du coronavirus
Des musulmans investissent une mairie et exigent des excuses d’un élu pour ses propos jugés racistes
Une étudiante arrêtée pour avoir justifié le meurtre de Samuel Paty
Deux bus attaqués par une trentaine de délinquants près de Conflans après la mort d’un homme abattu par la police
Tags:
capacité de combat, responsabilité, enquête, lutte antiterroriste, défense antiaérienne, condoléances, crash d'avion, S-300, ministère russe de la Défense, Sergueï Choïgou, Benjamin Netanyahou, Vladimir Poutine, Moscou, Iran, Syrie, Israël, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook