International
URL courte
Crash de l'avion russe Il-20 en Syrie (55)
10043
S'abonner

Le conseiller à la sécurité nationale du Président américain, John Bolton, a déclaré que Téhéran était responsable des attaques en Syrie, au Liban et pour l'avion russe abattu la semaine dernière.

C'est la seule partie qui est derrière les attaques sur le sol syrien, libanais, ainsi que la tragédie de l'avion Il-20, a affirmé John Bolton, conseiller à la sécurité nationale de la présidence américaine, cité par l'agence Reuters.

«Il ne devrait y avoir aucun malentendu ici», a-t-il signalé lors d'une conférence de presse à New York. «La partie responsable des attaques en Syrie et au Liban et la partie responsable de la destruction de l'avion russe est l'Iran».

Au cours de cette même conférence de presse, le conseiller a indiqué que les troupes américaines ne quitteraient pas la Syrie tant que des troupes iraniennes se trouveront en dehors d'Iran. En outre, le changement de régime en Iran n'est pas un objectif de politique extérieure américaine, a-t-il ajouté.

Le 17 septembre, la défense antiaérienne syrienne a ciblé par erreur un Il-20 russe avec 15 militaires à son bord. L'appareil se dirigeait vers la base aérienne de Hmeimim et a été abattu à 35 km des côtes syriennes. Le crash de l'avion a coïncidé avec un raid israélien contre la Syrie. La Russie accuse les pilotes israéliens d'avoir utilisé l'Il-20 comme couverture pour échapper aux missiles syriens.

Ali Khamenei
© AP Photo / Office of the Iranian Supreme Leader
Israël n'est pas d'accord avec cette dernière affirmation. Selon lui, au moment du crash, les avions israéliens ayant attaqué la Syrie se trouvaient déjà dans l'espace aérien de leur pays, et les missiles syriens, dont un a frappé l'Il-20, partaient irrégulièrement et n'étaient pas ciblés.

Les données supplémentaires provenant de la base aérienne de Hmeimim en Syrie prouvent la responsabilité d'Israël dans ce crash, a annoncé lundi 24 septembre le ministère russe de la Défense.

Dossier:
Crash de l'avion russe Il-20 en Syrie (55)

Lire aussi:

Dixième acte de manifestations contre le pass sanitaire que Macron compte alléger
Sous-marins: Canberra et Washington réagissent au rappel des ambassadeurs français
Le canon Caesar toujours aussi performant: Prague proche d’en commander 52 unités
Les chômeurs non vaccinés privés d’allocations en Autriche
Tags:
Iran, États-Unis, Syrie, Liban, New York, John Bolton, responsables, responsabilité, crash d'avion
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook