Ecoutez Radio Sputnik
    Portrait de l'ambassadeur russe en Turquie, Andreï Karlov, assassiné le 19 décembre 2016

    L'assassin de l'ambassadeur russe en Turquie a pris un arrêt-maladie le jour du meurtre

    © Sputnik . Maxim Blinov
    International
    URL courte
    3213

    L'homme qui a tué l'ambassadeur russe en Turquie avait pris un arrêt-maladie le jour du meurtre: le fait a été confirmé par un médecin, mais les enquêteurs ont constaté que l'homme avait consulté la Toile à la recherche d'informations sur les dérangements d'estomac.

    L'agent de police turc Mevlüt Mert Altintas, assassin de l'ambassadeur de Russie en Turquie, Andreï Karlov, a eu un arrêt maladie 10 heures avant le crime afin d'éviter tout doute de la part de ses supérieurs, a annoncé le journal Hurriyet, se référant au dossier pénal.

    En effet, sur l'enregistrement des caméras de surveillance, les enquêteurs ont repéré le meurtrier se dirigeant vers l'hôpital et attendant un médecin. Il a expliqué à ce dernier qu'il avait la diarrhée et lui a demandé un arrêt-maladie pour un jour. Il n'a pas précisé qu'il était policier, mais a simplement dit qu'il devrait travailler toute la journée dehors, ce qui serait difficile vu ses problèmes. La consultation a duré une dizaine de minutes, après quoi, il a quitté l'hôpital d'un pas décidé à 08h49.

    Le médecin a déclaré aux enquêteurs que l'homme avait en effet des symptômes prouvant des problèmes d'estomac.

    Toutefois, avant de se rendre dans l'établissement médical, le tueur a cherché des informations sur le Web, des informations concernant la diarrhée. Par la suite, il a remis son arrêt-maladie à ses supérieurs au bureau.

    Le même jour, il est descendu dans un hôtel proche de la galerie où Andreï Karlov devait prononcer un discours et a remis au pressing de l'hôtel son complet noir qu'il a mis avant d'entrer dans la galerie se présentant comme policier.

    Le 19 décembre 2016, un homme armé a tiré dans le dos de l'ambassadeur russe en Turquie au moment où Andreï Karlov visitait l'exposition photo La Russie vue par les Turcs, à Ankara. Mevlüt Mert Altintas, né en 1994, était membre d'une unité spéciale de la police. Il a été éliminé au cours de l'opération policière lancée après l'attentat.

    Lire aussi:

    Ambassadeur russe tué à Ankara: le donneur d’ordre présumé identifié
    Des partisans de Gülen derrière le meurtre de l'ambassadeur russe, selon Ankara
    Veuve de l’ambassadeur russe à Ankara: «Réaliser le dernier vœu de mon époux»
    Tags:
    caméras de surveillance, hôpital, médecine, meurtre, ambassadeur, Internet, Hurriyet, Mevlut Mert Altintas, Andreï Karlov, Russie, Turquie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik