Ecoutez Radio Sputnik
    Ministère russe des Affaires étrangères

    Diplomatie russe: les livraisons de S-300 en Syrie ne sont pas dirigées contre Israël

    © Sputnik . Ekaterina Chesnokova
    International
    URL courte
    Livraison de S-300 russes à la Syrie (46)
    391433

    Alors que la Russie enverra bientôt des systèmes antiaériens S-300 à l'armée syrienne, le ministère russe des Affaires étrangères a déclaré que cette initiative n’était pas dirigée contre Israël.

    Les livraisons à Damas de systèmes antiaériens S-300 suite à a catastrophe de l’avion russe Il-20 près des côtes syriennes ne sont pas dirigées contre Israël, a annoncé mardi la diplomatie russe.

    «Il est certain que ces livraisons ne sont pas dirigées contre Israël. Il est notre partenaire», a expliqué aux journalistes le chef du département de non-prolifération du ministère russe des Affaires étrangères, Vladimir Ermakov.

    Le ministre russe de la Défense Sergueï Choïgou a annoncé lundi que l'armée syrienne recevrait des batteries anti-aériennes S-300 d'ici deux semaines. Cette déclaration fait suite à la destruction par erreur d'un Il-20 de l'armée russe au-dessus de la Méditerranée par la défense antiaérienne syrienne lors d'un raid israélien. Moscou a accusé l'aviation de l'État hébreu d'avoir provoqué le tir qui a touché l'appareil russe.

    Le ministre a rappelé que la livraison de systèmes S-300 à Damas décidée en 2010 avait été retardée à la demande d'Israël, mais la situation a maintenant changé «pas par notre faute». Aujourd'hui, des S-300 opérés par les Russes sont implantés autour de la base navale de Tartous, tandis que des S-400 plus modernes sont déployés sur la base aérienne de Hmeimim.

    Dossier:
    Livraison de S-300 russes à la Syrie (46)

    Lire aussi:

    Les S-300 forceront Israël à renoncer aux frappes aériennes, selon Damas
    Lavrov: les livraisons de S-300 à la Syrie ont déjà commencé
    Les S-300 permettront à Damas de contrer toute agression extérieure
    Tags:
    livraisons, S-300, Israël, Syrie, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik