International
URL courte
8381
S'abonner

Les sanctions imposées par les États-Unis représentant un instrument de force et de manipulation, les pays concernés devraient s’unir pour y faire face, estime un responsable nord-coréen, rapporte un journaliste de Sputnik.

La Corée du Nord a proposé de créer un système juridique international destiné à lever les sanctions américaines, par la voix du vice-président de la Cour centrale de Corée du Nord lors d'un forum juridique des pays de l'Asie-Pacifique à Vladivostok, rapporte un journaliste de Sputnik sur place.

La levée des sanctions américaines aura un effet positif sur le développement des pays de l'Asie-Pacifique et sur la stabilité de la péninsule coréenne, a-t-il indiqué. «Les organisations politiques et juridiques doivent appeler Washington à répondre pour ses démarches et donner une évaluation juridique indépendante de cet arbitraire», a indiqué le délégué nord-coréen.

Pour lui, les mesures restrictives imposées par les États-Unis sont un instrument de force et de manipulation. Les sanctions «sapent le développement économique et social de la Corée du Nord» et violent le droit international et les droits de l'Homme. Il faut trouver un moyen de contrer les États-Unis, pour arriver à l'égalité et à la justice, estime-t-il.

En décembre 2017, le Conseil de sécurité de l'Onu avait durci les sanctions anti-nord-coréennes après un test de missile réalisé par Pyongyang. La résolution ad hoc prévoit des restrictions sur les livraisons de pétrole brut et de produits de transformations de pétrole, ainsi que d'équipement industriel, de matériel lourd et de véhicules. Les pays membres s'étaient engagés à expulser les travailleurs migrants nord-coréens en 24 mois.

 

Lire aussi:

Un automobiliste fonce sur une foule en Allemagne, un mort et des blessés
Attentat de Nice: «c’est le début de la guerre civile en France»
Nice: l'une des victimes «présente un égorgement très profond de l’ordre d’une décapitation»
Tags:
droit international, sanctions, États-Unis, Corée du Nord
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook