International
URL courte
2128
S'abonner

Ayant mis à jour le navigateur Chrome, Google a établi de nouvelles règles d’autorisation permettant d’avoir accès aux données personnelles d’internautes qui utilisent ses services, tels que Gmail, pratiquement sans leur consentement, a découvert un expert en sécurité numérique.

La nouvelle version du navigateur Google Chrome présente une menace pour les données personnelles des utilisateurs, estime Matthew Green, cryptographe et professeur à l'université Johns-Hopkins.

Depuis longtemps, Google permettait à ses utilisateurs de surfer sans autorisation obligatoire. Mais après la dernière mise à jour, il a adopté de nouvelles exigences en matière d'autorisation sans en informer les internautes. Ces derniers risquent désormais de donner à ce géant américain l'accès à leurs comptes Google, par exemple Gmail, indique M.Green dans son blog Pourquoi j'ai arrêté avec Chrome.

Cela étant, des représentants de Google ont répondu à Matthew Green et lui ont expliqué que l'autorisation ne prévoyait pas l'envoi automatique de données personnelles à Google, parce que l'activation de la fonction de synchronisation était nécessaire. M.Green a à son tour qualifié cette procédure de «truc noir» provoquant la confusion chez les utilisateurs.

«Maintenant, quand je suis forcé de m'inscrire à Google, je vois un nouveau menu inconnu que je n'ai jamais vu», a-t-il constaté.

Selon l'expert, à cause de ces nouvelles règles, les utilisateurs consentiront par erreur à la synchronisation. En cela, auparavant, ils avaient dû enregistrer leurs données personnelles et ensuite accepter leur traitement. Ainsi, à l'heure actuelle, les internautes sont à deux doigts de transmettre l'historique de leur activité dans le navigateur Chrome à Google, a conclu Matthew Green.

Lire aussi:

Pandémie, en continu: le PIB devrait s'effondrer de près de 10% au 2e trimestre en Allemagne
La visite d’Emmanuel Macron en Seine-Saint-Denis provoque des attroupements en plein confinement – vidéo
«Aphrodisiaque», la viande de chien est réservée aux hommes, dans le nord du Togo
«C'est n'importe quoi!»: l’exécutif dément les dates du déconfinement annoncées en direct par Hanouna
Tags:
sécurité informatique, autorisation, données personnelles, navigateur, Google
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook