International
URL courte
Livraison de S-300 russes à la Syrie (47)
24715
S'abonner

La livraison à Damas de systèmes russes de défense antiaérienne S-300 forceront Israël à réfléchir avant de réaliser de nouvelles frappes sur le territoire syrien, selon le vice-ministre syrien des Affaires étrangères Faisal Mekdad.

La livraison à la Damas de systèmes russes de missiles sol-air S-300 dissuadera Israël de porter de nouvelles frappes sur le territoire de la République arabe syrienne, estime le vice-ministre syrien des Affaires étrangères Faisal Mekdad.

«Qu'ils tentent seulement, et nous allons nous protéger comme auparavant», a-t-il déclaré à l'agence chinoise Xinhua en répondant à la question de savoir si Israël entreprendrait de nouvelles attaques contre la Syrie après la livraison des S-300.

Le ministre russe de la Défense Sergueï Choïgou a annoncé lundi que l'armée syrienne recevrait des batteries anti-aériennes S-300 d'ici deux semaines. Cette déclaration fait suite à la destruction par erreur d'un Il-20 de l'armée russe au-dessus de la Méditerranée par la défense antiaérienne syrienne lors d'un raid israélien. Moscou a accusé l'aviation de l'État hébreu d'avoir provoqué le tir qui a touché l'appareil russe.

Le ministre a rappelé que la livraison de systèmes S-300 à Damas décidée en 2010 avait été retardée à la demande d'Israël, mais la situation a maintenant changé «pas par notre faute». Aujourd'hui, des S-300 opérés par les Russes sont implantés autour de la base navale de Tartous, tandis que des S-400 plus modernes sont déployés sur la base aérienne de Hmeimim.

Dossier:
Livraison de S-300 russes à la Syrie (47)

Lire aussi:

Un charmant petit golden retriever dort dans une gamelle – vidéo
Un golden retriever joue avec des poussins qui le prennent pour leur mère – vidéo
Un convoi militaire américain aurait été attaqué dans le sud de l'Irak - vidéos
Les gendarmes de l’Ardèche interceptent un étrange véhicule semblable à une Formule 1 – photo
Tags:
frappes, S-300, Faisal Mekdad, Israël, Syrie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook