International
URL courte
16118
S'abonner

Le maire de la ville d’Oujda au Maroc a informé le Consul général d’Algérie à Rabat de la décision de ses services de démolir la maison familiale du Président Abdelaziz Bouteflika à cause de la situation de ruine où elle se trouve. Les réseaux sociaux ont fortement réagi à cette information.

La maison où est né et a grandi le Président algérien Abdelaziz Bouteflika dans la ville d'Oujda au Maroc pourrait bien être détruite sous peu. C'est ce qu'a rapporté, ce 26 septembre, le journal marocain Al Masae en évoquant une demande d'autorisation de détruire la maison adressée par Omar Hejira, le président du Conseil communal de la ville d'Oujda, au Consul général d'Algérie à Rabat. Cette décision a déclenché une vague de réactions sur la toile.

«La demeure du chef de l'État algérien pourrait s'effondrer d'un jour à l'autre et constitue une menace pour les voisins et les passants dans l'ancienne ville», écrit le journal. «Dans ce cas, la loi marocaine oblige les autorités locales à saisir le propriétaire de la maison et à l'informer de la situation de son domicile», a-t-il ajouté en précisant que «c'est la raison pour laquelle Omar Hejira a saisi le Consul algérien».

Évoquant le but du message du maire de la ville, le quotidien a fait savoir qu'il s'agit «de parvenir à un accord entre la prise en charge des réparations par la famille Bouteflika ou la destruction prise en charge par le Conseil communal».

Concernant la procédure de démolition, Al Masae a rapporté que généralement «ce sont les autorités locales qui s'en occupent mais pour éviter tout amalgame, le président du Conseil a préféré saisir le consul algérien.»

L'annonce de cette décision par les autorités marocaines n'a pas manqué de faire régir les réseaux sociaux.

Certains internautes évoquent une affaire sensible en se demandant si la démolition de la maison des Bouteflika relève juste d'une décision administrative normale ou d'une question politique.

 

​D'autres se demandent pourquoi ne pas faire de cette maison un musée.

Lire aussi:

Selon le Pr. Raoult, «le Lancet demande des comptes aux auteurs» de l’étude publiée
Jean-Jacques Bourdin flashé à 186 km/h à plus de 100 km de son domicile, son permis de conduire confisqué
Un député français membre des Républicains qui avait été infecté au coronavirus est décédé
Alger rappelle «immédiatement» son ambassadeur à Paris après les documentaires sur le Hirak
Tags:
maison, démolition, Abdelaziz Bouteflika, Maroc, Algérie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook