International
URL courte
33162
S'abonner

Intervenant à l’Institut militaire de Virginie, le secrétaire américain à la Défense James Mattis a qualifié les armes nucléaires russes de première menace extérieure pour les États-Unis.

Répondant aux questions de cadets de l'Institut militaire de Virginie, le chef du Pentagone James Mattis a mis en exergue la menace présentée par les armes nucléaires russes.

«Je pense que lorsque vous examinez les menaces extérieures, la première que je dois examiner est la menace nucléaire venant de la Russie et, dans une moindre mesure, de la Chine et certainement de la Corée du Nord», a ainsi déclaré M.Mattis dans son intervention dont le texte a été publié sur le site du ministère américain de la Défense.

Selon lui, la menace nord-coréenne est une menace urgente, la Russie est le défi le plus compliqué sur le plan militaire et la Chine, une «menace politique» à long terme.

Le Pentagone avait précédemment publié une nouvelle doctrine nucléaire des États-Unis dans laquelle une grande place était réservée au développement des forces nucléaires russes. Le document indiquait que Washington continuerait d'investir dans le développement de munitions nucléaires de faible puissance et de moderniser des éléments de sa «triade nucléaire » (missiles intercontinentaux, sous-marins et bombardiers stratégiques).

La Défense américaine avait souligné qu'elle n'avait pas l'intention de baisser le seuil d'utilisation des armes nucléaires et que la dissuasion des attaques nucléaires et des «attaques stratégiques» non nucléaires restait son objectif majeur.
Moscou s'était déclarée préoccupé par le contenu de cette nouvelle doctrine. Sergueï Lavrov avait souligné que le document prévoyait la croissance du rôle des armements nucléaires.

La Russie continue elle aussi de développer des armes stratégiques de haute précision. Vladimir Poutine avait cependant signalé dans son message à l'Assemblée fédérale que Moscou ne menaçait personne et n'avait l'intention d'attaquer personne.

Lire aussi:

L'armée russe ouvre le feu pour stopper un destroyer britannique qui a violé sa frontière en mer Noire
Une toxicomane attaque et blesse au visage un enfant de 2 ans dans le quartier de Stalingrad – photos
Dupond-Moretti «n’a pas jugé utile de signaler» que les bulletins de la gauche étaient absents de son bureau de vote
Un ex-auxiliaire de l’armée française abandonné sur place tué par les talibans après avoir tenté de fuir
Tags:
menace nucléaire, doctrine militaire, Pentagone, James Mattis, Russie, Corée du Nord, Chine
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook