Ecoutez Radio Sputnik
    Le Kremlin de Moscou

    Moscou dément avoir refusé la visite de Netanyahu suite au crash de l'Il-20

    © Sputnik . Natalia Seliverstova
    International
    URL courte
    Crash de l'avion russe Il-20 en Syrie (55)
    6122

    La partie russe n'a pas refusé la visite du Premier ministre Benjamin Netanyahu suite à la destruction de l'Iliouchine Il-20 en Syrie, a déclaré le porte-parole du Kremlin Dmitri Peskov.

    Le porte-parole de la présidence russe a démenti les informations des médias israéliens selon lesquelles Moscou avait refusé la visite de Benjamin Netanyahu ou d'Avigdor Lieberman après le crash de son Il-20 sur la Méditerranée.

    Auparavant, le journal Haaretz citant des sources proches de la situation a rapporté que la partie israélienne envisageait d'envoyer à Moscou une délégation politique après la destruction de l'avion russe. Toujours selon le quotidien, Israël étudiait également la possibilité d'envoyer en Russie le Premier ministre Benjamin Netanyahu ou le ministre de la Défense Avigdor Lieberman.

    «Non, ce n'est pas le cas. Le journal fournit des informations incorrectes. Dès le début, le Premier ministre israélien a proposé d'envoyer une délégation militaire dirigée par le commandant des forces aériennes, ce qui a été fait», a affirmé Dmitri Peskov devant les journalistes.

    Un Iliouchine Il-20 de l'armée russe a été détruit par erreur au-dessus de la Méditerranée par la défense antiaérienne syrienne pendant un raid israélien. Moscou a accusé l'aviation de l'État hébreu d'avoir provoqué le tir qui a touché l'appareil russe. Selon le porte-parole du ministère de la Défense Igor Konachenkov, des F-16 israéliens se cachaient derrière l'aéronef russe, l'exposant ainsi aux tirs de missiles.

    L'État hébreu s'est ensuite déclaré déterminé à poursuivre ses opérations contre la présence militaire iranienne sur le territoire de son voisin syrien.

    Dossier:
    Crash de l'avion russe Il-20 en Syrie (55)

    Lire aussi:

    Moscou aurait refusé la visite de Netanyahu après le crash de l'Il-20
    Le crash de l'Il-20 russe aurait pu avoir des conséquences plus graves, selon Netanyahu
    Tsahal poursuivra ses opérations en Syrie
    Tags:
    diplomatie, visite, crash d'avion, Iliouchine Il-20, Avigdor Liberman, Benjamin Netanyahu, Dmitri Peskov, Israël, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik