Ecoutez Radio Sputnik
    Drapeau de l'Union européenne

    Die Zeit: l’Europe ne doit plus tolérer les «excès inadéquats» des sanctions américaines

    © AP Photo / Jan Bauer
    International
    URL courte
    7210

    Les Européens de doivent plus tolérer les «excès inadéquats» de l’égocentrique politique américaines des sanctions, qui se transforme de plus en plus en «farce» et acquiert désormais une dimension internationale, clame Die Zeit.

    L'Europe ne doit plus tolérer la politique des sanctions américaines, annonce l'hebdomadaire allemand Die Zeit.

    Sur le site du département du Trésor des Etats-Unis, on retrouve une trentaine de programmes de sanctions contre de nombreux États, tels que le Burundi, la Corée du Nord, Cuba, l'Irak, l'Iran, la Russie, le Venezuela, etc., constate Theo Sommer, l'auteur de l'article. Ajoutant que Washington ne cachait pas que le but de ces mesures était la réalisation de ses intérêts nationaux ainsi que des motifs liés à la sécurité nationale des États-Unis.

    Mais le fait que cette politique «égoïste» de l'administration de Donald Trump devient désormais un problème à l'échelle internationale est particulièrement préoccupant, estime M. Sommer. Washington menace par exemple d'imposer des sanctions contre ceux qui s'intéressent à la réalisation du projet Nord Stream 2, ou bien au développement de relations économiques avec l'Iran.

    «En aucune circonstance nous ne devons tolérer cela», déclare M. Sommer.

    Il évoque également les récentes sanctions imposées à des structures militaires chinoises liées à l'achat de chasseurs russes Su-35 et de systèmes de missile S-400. Selon lui, ces «excès inadéquats» transforment la politique de sanctions en une «farce».

    Outre les États-Unis, Die Zeit critique également la politique de l'Occident en général.

    «Quand je vois Berlin ou Washington, Bruxelles ou Londres, je vois la domination de la stupidité, l'incapacité à trouver un compromis et l'égocentrisme têtu. La désordre et l'absence de solutions sont partout», souligne le journaliste.

    Quant à l'Allemagne, elle est à l'aube d'une crise politique, affirme-t-il.

    «La grande coalition [entre la faction CDU/CSU et le parti social-démocrate d'Allemagne, ndlr] le devient de moins en moins. Presque avec plaisir, elle rapproche son écroulement et mène tout notre système politique dans l'abime. […] Au lieu de fonctionner normalement, le gouvernement n'est qu'en conflit permanent», conclu Theo Sommer.

    Lire aussi:

    Pourquoi les États-Unis doivent-ils arrêter d’imposer des sanctions à tort et à travers
    Berlin craint une «période glaciaire» dans les relations avec la Russie
    Le chantage de Trump avorté? Merkel sauve le Nord Stream 2
    Tags:
    intérêts nationaux, crise politique, politique, sanctions, S-400, Su-35, Département du Trésor américain, Parti social-démocrate allemand (SPD), Union chrétienne-sociale (CSU) d'Allemagne, Union chrétienne-démocrate (CDU) d'Allemagne, Donald Trump, Europe, Bruxelles, Berlin, Washington, Burundi, Cuba, Corée du Nord, Chine, Iran, Irak, Russie, Allemagne, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik