Ecoutez Radio Sputnik
    Donald Trump

    L’Iran décrypte les rires lors du discours de Donald Trump à l’Onu

    © REUTERS / Shannon Stapleton
    International
    URL courte
    11441

    Les rires qui ont accompagné ce mardi l’intervention de Donald Trump à l’Assemblée générale de l’Onu sont «une grande honte» pour le Président américain et témoignent de l’isolement de Washington, explique Mohammad Ali Jafari, commandant du Corps des gardiens de la révolution islamique en Iran.

    Le fait que des membres de l’Assemblée générale de l’Onu ait ri de bon cœur lors du discours quelque peu suffisant de Donald Trump indique les États-Unis se trouvent dans un véritable isolement politique, a déclaré ce mercredi Mohammad Ali Jafari, commandant du Corps des gardiens de la révolution islamique en Iran.

    «Vous avez vu et entendu leur rires. La leçon d’un tel discours ridicule est […] que l’isolement des États-Unis est en hausse et que c’est une grande honte politique», a indiqué M.Jafari, cité par l’agence iranienne Fars.

    L'actuel locataire de la Maison-Blanche a commencé son long discours à l’Assemblée générale par une déclaration affirmant qu’en moins de deux ans, son administration avait «accompli plus que presque n'importe quelle administration de l'histoire» des États-Unis.

    Plusieurs délégués présents à la 73e session de l’Assemblée générale de l’Onu ont ri et échangé des commentaires, Donald Trump leur confiant alors que ce n’est pas la réaction à laquelle il s’attendait.

    Le Président américain a ensuite appelé à isoler le régime «corrompu» de Téhéran ainsi qu'à combatte le socialisme.

    «Vous pouvez être certains que les peuple iranien et de la région se moquent de vos prétentions fausses et ridicules, mais vous ne pouvez pas entendre leurs rires de loin», a ajouté M.Jafari.

    Donald Trump et son homologue iranien, Hassan Rohani, ont échangé des reproches lors du débat général, M.Trump menaçant d’adopter de nouvelles sanctions contre Téhéran et M.Rohani suggérant que le Président américain souffrait d’une «faiblesse intellectuelle», rapportent certains médias.

    Lire aussi:

    Le discours de Donald Trump à l'Onu
    Trump sur son discours à l'Onu: «Ils n’ont pas rigolé contre moi»
    Hassan Rohani: Washington veut «renverser» les autorités iraniennes
    Tags:
    rire, 73e session de l'Assemblée générale de l'Onu, Mohammad Ali Jafari, Donald Trump, États-Unis, Iran
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik