Ecoutez Radio Sputnik
    Le ministère russe des Affaires étrangères

    Les préparatifs d’une fausse «attaque chimique» se poursuivraient en Syrie, selon Moscou

    © Sputnik . Maksim Blinov
    International
    URL courte
    2135

    Les Casques blancs continueraient de mettre en scène des «attaques chimiques» en Syrie, a déclaré le ministère russe des Affaires étrangères, ajoutant que Moscou «attirait l'attention sur la nécessité de couper court à ces provocations dangereuses» qui mettent en péril l'éventualité «d'un règlement politique et diplomatique de la crise syrienne».

    En Syrie, les Casques blancs continueraient de mettre en scène des «attaques chimiques», a affirmé ce mercredi Sergueï Verchinine, vice-ministre russe des Affaires étrangères.

    «Nous avons des preuves que les radicaux d'Idlib continuent, avec le soutien des complices pseudo-humanitaires de terroristes, les Casques blancs, à préparer des mises en scène d'un emploi présumé d'armes chimiques», a-t-il indiqué.

    Il a fait remarquer que la Russie «attirait toujours l'attention de la communauté internationale sur la nécessité de couper court à ces provocations dangereuses».

    Sergueï Verchinine a également souligné que de telles actions «mettaient en danger toute éventualité d'un règlement politique et diplomatique de la crise syrienne».

    L'agence syrienne SANA a publié le 21 septembre dernier la vidéo d'une prétendue attaque chimique menée par les Casques blancs dans le gouvernorat d'Idlib, afin de faire porter le chapeau à Damas. Bien que la vidéo ait été retirée du site de l'agence quelques minutes après sa publication, elle a été reprise par plusieurs comptes YouTube.

    Dans la première version, les «victimes» de la prétendue attaque chimique sont allongées par terre. Puis nous pouvons voir un homme sur une civière porté dans une ambulance, et un enfant arrosé d'eau à l'arrière d'un pick-up. Mais dans les deuxième et troisième versions, le même homme n'est plus sur une civière, mais en train de verser de l'eau sur l'enfant.

    Financés notamment par Londres et Washington, les Casques blancs sont accusés par Damas d'avoir mis en scène leurs vidéos sur des attaques chimiques présumées, d'être liés aux groupes les plus extrémistes opérant en Syrie et de porter assistance aux terroristes blessés dans les bombardements. Selon le Centre russe pour la réconciliation des parties en conflit en Syrie, des membres des Casques blancs organiseraient quotidiennement des répétitions d'une mise en scène d'attaque chimique avec la participation d'enfants depuis le 9 septembre dernier, à Khan Cheïkhoun.

    Lire aussi:

    Londres accueillera les Casques blancs qui ont fui la Syrie
    L’évacuation des Casques blancs diminue la probabilité de provocations en Syrie
    CNN: les USA et la France envisagent d'évacuer les Casques blancs de Syrie
    Tags:
    attaque chimique, mise en scène, provocation, terrorisme, Casques blancs syriens, Centre russe pour la réconciliation des parties en conflit en Syrie, YouTube, ministère russe des Affaires étrangères, Sergueï Verchinine, Khan Cheikhoun, Idlib, Damas, Moscou, Syrie, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik