Ecoutez Radio Sputnik
    Une ambulance

    Un Américain sauve son petit-fils au prix de sa vie

    © AP Photo / Mike Groll
    International
    URL courte
    5201

    Aux États-Unis, un grand-père est mort en sauvant la vie de son petit-fils de 13 ans en le serrant fort dans ses bras à l'intérieur de sa jeep alors qu'elle tombait du haut d’une montagne au Nouveau-Mexique.

    Au Nouveau-Mexique Gerard Greenough, âgé de 63 ans, est décédé en sauvant la vie de son petit-fils Austyn âgé de 13 ans, lorsque la voiture dans laquelle ils se trouvaient a chuté d'une montagne, a annoncé le Daily Mail.

    Pendant une randonnée au début du mois de septembre, leur 4x4 s'est retrouvé coincé pendant la descente d'une montagne. En essayant de dégager le véhicule, Greenough a donné un coup d'accélérateur, et les roches sous les roues se sont détachées, entraînant la chute de la voiture.

    Pendant la chute, il a enroulé ses bras autour de son petit-fils, créant ainsi une sorte de cocon protecteur autour de l'enfant.

    En fin de compte, la voiture s'est arrêtée 45 mètres plus bas par rapport à l'endroit d'où elle était partie.

    Un ambulancier qui se trouvait par hasard à proximité a pratiqué la réanimation cardio-respiratoire pendant 20 minutes, mais le grand-père n'a jamais repris conscience.

    Austyn a passé quelques semaines à l'hôpital. Il a perdu une importante quantité de sang, et a souffert d'un pancréas et d'un foie lacérés, de clavicules brisées et de diverses fractures de la colonne vertébrale au dos et au niveau du cou.

    Il est récemment sorti de l'hôpital et se remet à présent de ses blessures chez lui, en Oklahoma.

    Lire aussi:

    Il se relève comme si de rien n'était: un cycliste survit par miracle au Brésil (vidéo)
    Elle empoisonnait son fils pour empêcher son mari djihadiste de l'emmener en Syrie
    Un père extrait son fils d’un bolide enflammé plus vite que les sauveteurs (vidéo)
    Tags:
    tout-terrains, chute, randonnée, Nouveau-Mexique
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik