Ecoutez Radio Sputnik
    Militaires syriens

    L’armée syrienne reprend l’offensive contre Daech dans le sud de la Syrie

    © Sputnik . Mikhail Voskresenskiy
    International
    URL courte
    3490

    Après une courte trêve, les militaires syriens ont repris leur offensive contre les terroristes de Daech* dans le zone de Tulul al-Safa, dans le désert de Soueïda, souhaitant mettre fin à ce dernier bastion de djihadistes dans le sud du pays, a indiqué le correspondant de Sputnik en Syrie.

    L'armée syrienne a repris son offensive contre Daech* dans la région de Tulul al-Safa, dans le désert de Soueïda, dernier bastion de ce groupe terroriste dans le sud de la Syrie, a annoncé le correspondant de Sputnik sur place.

    Les troupes gouvernementales ont fait une courte pause afin d'élaborer une nouvelle tactique de combat, se reposer, livrer des renforts et des munitions. Mais hier, l'opération s'est néanmoins poursuivie.

    Ces dernières 24 heures, l'armée gouvernementale a pu avancer de quelques centaines de mètres. Pendant cette étape, des dizaines de terroristes ont été éliminés. La majorité de ces radicaux a pilonné les militaires depuis des grottes et des fissures dans la roche, leurs actions enrayant l'offensive.

    Mais une grande partie des fortifications des terroristes a été détruite par l'aviation.

    Damas a pour but d'éliminer les groupes radicaux dans cette zone avant l'hiver. Dans le cas contraire, les terroristes cernés par les troupes gouvernementales seront sauvés de la soif grâce aux pluies de l'hiver. La veille, les militaires avaient coupé les terroristes de toutes leurs sources d'eau douce, ce qui les a considérablement affaiblis.

    *Organisation terroriste interdite en Russie

    Lire aussi:

    Ce cadeau de Cristiano Ronaldo aux Palestiniens pour le ramadan
    À Reims, une femme tombe au passage des policiers, BFMTV suspend l’image
    Arnold Schwarzenegger violemment frappé en Afrique du Sud (vidéo)
    Tags:
    radicaux, militaires, terrorisme, offensive, Daech, Soueïda, Tulul al-Safa, Syrie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik