Ecoutez Radio Sputnik
    Missile Oniks

    UK: un exercice militaire de Moscou pousse un média à appréhender une IIIe Guerre mondiale

    Ministère russe de la Défense
    International
    URL courte
    9414

    Le tabloïd britannique The Daily Express a vu une «menace de la Troisième Guerre mondiale» dans la récente tenue d’exercices navals de la Flotte russe du Nord.

    «La menace d'une Troisième Guerre mondiale émanant de Russie: Poutine approuve le premier tir de missile supersonique de défense côtière», a déclaré dans un titre le tabloïd britannique The Daily Express, sans pour autant préciser qu'il s'agissait d'un exercice. L'article est illustré par un collage représentant le Président russe sur fond de missiles en vol.

    «Une vidéo à glacer le sang montre le lancement de missiles anti-navires de croisière supersoniques Oniks, ou Onyx, depuis l'île de Kotelny, au nord des côtes de la Sibérie», indique l'article.

    Soulignant que les tirs ont eu lieu en Arctique, les journalistes ont souligné que cela coïncidait avec les nouvelles revendications de Moscou sur de vastes richesses minérales situées sous la glace de l'Arctique. Et ce, sans expliquer en quoi ce fait était lié au tir de missiles.

    Et de citer les propos du roi de Jordanie Abdullah qui avait «lancé un avertissement brutal de "Troisième Guerre mondiale"» lors de l'Assemblée générale de l'Onu, car «la terreur internationale continue de cibler toutes les nations ici présentes».

    Cette semaine, la Flotte du Nord a pour la première fois utilisé le système de défense côtière Bastion au cours d'exercices en Arctique. Dressant le bilan de cet exercice, l'amiral Nikolaï Evmenov, commandant de la Flotte du Nord, a fait état du succès des tirs qui ont été menés sur une cible navale située à une distance de 60 km.

    Le système de missiles de défense côtière Bastion est conçu pour couvrir une zone de protection de 600 km. Il est capable de détruire des navires de surface de tout type et de toute classe, surmontant les moyens de défense électronique et un feu intense. Une unité de feu comprend jusqu'à 36 missiles Oniks.

    Lire aussi:

    La Flotte du Pacifique teste le système de missiles Bastion
    Des exercices de tir réel se sont déroulés dans la partie russe de la mer Noire
    Voici le système de missiles qui protège les côtes d’Extrême-Orient russe
    Tags:
    exercices militaires, défense, K-300P Bastion-P, P-800 Oniks, Royaume-Uni, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik