Ecoutez Radio Sputnik
    Recep Tayyip Erdogan et Angela Merkel

    Comment Erdogan et Merkel défendaient leur droit d'acheter du gaz russe devant Trump

    © AFP 2018 JOHN MACDOUGALL
    International
    URL courte
    7460

    En marge du sommet de l’Otan, qui s’est tenu à Bruxelles les 11 et 12 juillet dernier, Recep Tayyip Erdogan et Angela Merkel ont fait valoir leur droit d’acquérir du gaz russe en réponse à Donald Trump qui leur avait reprochés de «nourrir la Russie» en l’achetant, a récemment déclaré le Président turc aux journalistes.

    Recep Tayyip Erdogan s'est confié aux journalistes sur les détails d'un différend entre Donald Trump, la Turquie et l'Allemagne concernant l'achat de gaz russe par ces derniers, et qui avait éclaté lors du sommet de l'Otan à Bruxelles en juillet dernier.

    «Trump a dit aux participants [du sommet, ndlr]: "Vous nourrissez tous la Russie. L'Allemagne lui donne beaucoup d'argent"», a raconté Erdogan aux journalistes à bord de son avion en vol vers l'Allemagne, rapporte la chaîne de télévision A Haber.

    Avant de poursuivre:

    «Il n'a pas parlé de la Turquie par politesse, mais je n'ai pas résisté et ai répondu que nous recevions 50% de notre gaz naturel de la Russie et que si nous ne l'achetions pas, nos citoyens auraient froid en hiver. La chancelière allemande Angela Merkel a alors engagé la conversation et a dit que l'Allemagne recevait 38% de son gaz de la Russie et qu'elle ne pouvait pas non plus accepter que son peuple gèle».

    Erdogan a également pointé du doigt le fait que les États-Unis continuaient à imposer leur politique de sanctions à leurs partenaires, mais qu'«il n'était pas possible d'établir un ordre mondial juste selon le principe de "le plus fort a raison". Le Président turc a refusé de cautionner les sanctions américaines imposées unilatéralement.

    Lire aussi:

    Les Turcs allemands doivent voter contre l’«ennemie» CDU, selon Erdogan
    Merkel: le sommet Allemagne-France-Russie-Turquie sur la Syrie peut avoir du sens
    La Turquie va-t-elle chasser l'Otan de ses bases aériennes?
    Tags:
    gaz, Donald Trump, Recep Tayyip Erdogan, Angela Merkel, Turquie, Allemagne, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik