Ecoutez Radio Sputnik
    Il-20

    La diplomatie russe explicite sa stratégie dans le dialogue avec Israël sur l’Il-20

    © REUTERS / Sergey Pivovarov
    International
    URL courte
    8318

    La Russie poursuit ses discussions avec Israël et voudrait lui faire comprendre ses reproches dans le drame de l’Il-20 accidentellement abattu au large de la Syrie lors d’un raid de l’État hébreu, selon le vice-ministre russe des Affaires étrangères Mikhaïl Bogdanov.

    Moscou n'a pas gelé ses contacts avec Israël après l'incident tragique qui a conduit à la destruction de l'Il-20 et à la mort de son équipage, et voudrait lui faire entendre du mieux possible ses arguments, a déclaré le vice-ministre russe des Affaires étrangères Mikhaïl Bogdanov.

    «Nous sommes intéressés d'éclairer (la situation, ndlr), y compris avec nos partenaires israéliens de façon à leur faire comprendre toute la justesse de nos reproches. Et ces contacts se poursuivent», a-t-il indiqué.

    Moscou a également espéré qu'Israël resterait fidèle à ses engagements internationaux concernant la Syrie.

    «Nous envisageons que toute démarche sera faite dans le respect du droit international et des principes qui ont été à la base de tous les documents, dont la déclaration russo-américaine faite à Da Nang par les Présidents Poutine et Trump, et tout naturellement la résolution 2254 du Conseil de sécurité de l'Onu», a-t-il indiqué.

    Le 17 septembre, la défense antiaérienne syrienne a ciblé par erreur un Il-20 avec 15 militaires à son bord. L'appareil se dirigeait vers la base aérienne de Hmeimim et a été abattu à 35 km des côtes syriennes. La disparition de l'avion a coïncidé avec un raid israélien contre la Syrie.

    La Russie a accusé les pilotes israéliens d'avoir utilisé l'Il-20 comme couverture pour échapper aux tirs syriens. D'après le ministère, les avions israéliens «ont délibérément créé une situation dangereuse pour les navires de surface et les aéronefs dans la région».

    Rejetant ces accusations, l'État hébreu a toutefois exprimé ses regrets et s'est déclaré prêt à fournir à Moscou toutes les informations nécessaires à l'enquête.

    La Russie s'est de son côté engagée à livrer en Syrie des batteries anti-missiles S-300, expliquant protéger ainsi ses militaires.

    Lire aussi:

    Washington appelle à geler par «tous les moyens» le conflit syrien
    Après les S-300, Damas dit attendre les S-400 «avec impatience»
    Crash de l’Il-20: Moscou dénonce le «non-professionnalisme» des pilotes israéliens
    Tags:
    Iliouchine Il-20, Mikhaïl Bogdanov, Russie, Israël, Syrie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik