Ecoutez Radio Sputnik
    Internet

    L’internet chinois rivalise de plus en plus avec son homologue américain

    CC0 / geralt
    International
    URL courte
    13440

    Le modèle d’internet chinois devient de plus en plus populaire dans le monde. L'ex-patron de Google, Eric Schmidt, prédit même un internet scindé en deux entre la Chine et les États-Unis. Sputnik s’est entretenu à ce sujet avec Liu Xingliang, spécialiste chinois des technologies internet.

    Il se peut que la Chine soit encore faible en matière de technologies fondamentales, mais dans la création de produits internet et d'écosystèmes commerciaux, elle n'a pas d'égales, a déclaré à Sputnik Liu Xingliang, expert chinois en technologies internet.

    «La Chine est encore relativement faible dans les domaines technologiques de base, tels que les puces et les systèmes opérationnels. Pourtant, nous sommes très forts dans les applications. Dans des domaines tels que le commerce numérique, les paiements mobiles, les réseaux sociaux et les achats en ligne, nous pourrions bien devenir des leaders mondiaux», a-t-il également indiqué.

    Selon lui, c'est justement la raison pour laquelle, dans le monde d'aujourd'hui, on s'adresse de plus en plus souvent à l'expérience chinoise et non américaine en matière de business internet.

    «Le modèle d'internet chinois attire aussi par sa capacité à s'adapter aux conditions d'un marché bien concret», a ajouté le spécialiste, admettant toutefois qu'en matière d'innovations internet, le leadership revenait encore aux Américains.

    Lors d'un événement organisé par un fond de capital risque, l'ancien patron de Google Eric Schmidt a par ailleurs supposé que l'initiative «la Ceinture et la Route» (ICR) pourrait accroître l'influence politique et économique de la Chine en connectant et en facilitant tous les types de commerce, y compris le commerce numérique, entre la Chine et des pays d'Europe, d'Afrique, du Moyen-Orient et d'Asie. Plus de 60 pays y ont déjà adhéré.

    Lire aussi:

    Ex-directeur de Google: le monde bientôt divisé entre deux internets
    Fin de la neutralité du Net: la France, dernier pilier de l’internet libre?
    Et si la Chine devenait un jour un instituteur mondial pour l’intelligence artificielle?
    Tags:
    commerce, technologies, innovations, Internet, Google, Sputnik, Liu Xingliang, Eric Schmidt, Afrique, Asie, Proche-Orient, États-Unis, Chine
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik