International
URL courte
12328114
S'abonner

Affirmant que la Russie livrait du pétrole et du gaz à l’Iran, Washington a brandi la menace de perturber le trafic maritime russe. Une déclaration qui n’a pas manqué de faire réagir à Moscou, des hommes politique russe dénonçant un «non-sens».

Les États-Unis pourraient ordonner un blocus maritime de la Russie pour empêcher de livrer ses hydrocarbures au Moyen-Orient. C'est du moins ce qu'a affirmé Ryan Zinke, secrétaire américain à l'Intérieur s'exprimant à Pittsburgh, selon Washington Examiner.

«Nous avons les moyens, grâce à notre Marine, de nous assurer que le trafic maritime reste régulier, et si besoin, de le bloquer de sorte à empêcher les hydrocarbures d'atteindre le marché», a-t-il déclaré.

Le responsable américain a estimé que la vente d'hydrocarbures était la seule source de revenu pour la Russie et que Moscou menait une politique aussi active au Proche-Orient car il souhaitait exporter dans la zone son pétrole et son gaz.

Ces propos ont fait réagir le sénateur russe Alekseï Pouchkov, qui les a qualifiés de «non-sens», tout en dénonçant les éventuelles conséquences du scénario évoqué par Ryan Zinke.

«Ryan Zinke, secrétaire américain à l'Intérieur, a accusé la Russie de vouloir livrer des ressources énergétiques au Moyen-Orient (?!) et nous a menacé d'un blocus maritime», a écrit l'homme politique sur son compte Twitter.

«Outre le fait que cela est un non-sens complet, un blocus de la Russie de la part des États-Unis reviendrait à déclarer la guerre, conformément au droit international», a-t-il ajouté.

Mikhaïl Chérémet, député de la Douma, a de son côté appelé le responsable américain à réviser l'histoire, rappelant que la Russie était en mesure de défendre ses intérêts.

Lire aussi:

Carla Bruni réagit à la condamnation de Nicolas Sarkozy
Reconnu coupable de corruption, Sarkozy écope de trois ans de prison, dont un ferme
Le Kremlin répond à Biden sur l’«annexion de la Crimée»
Sanctions contre la Russie, le Venezuela et la Birmanie: «une erreur stratégique majeure commise par l’UE»
Tags:
blocus maritime, Ryan Zinke, Alexeï Pouchkov, Washington, Proche-Orient, États-Unis, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook