International
URL courte
6340
S'abonner

Dans un entretien à la chaîne RT, le ministre syrien des Affaires étrangères, Walid Al-Mouallem, a accusé les États-Unis de «rétablir» les résidus de l'organisation terroriste Daech* sur la base d'Al-Tanf, en Syrie. Et de souligner que ces tentatives étaient vaines.

Sur la base d’Al-Tanf, en Syrie, les États-Unis procèdent à une reformation des restes de l’organisation terroriste Daech*, mais ces tentatives sont vaines, a déclaré le chef de la diplomatie de ce pays, Walid Al-Mouallem, dans un entretien à la chaîne russe RT.

«Notre pratique montre qu’ils rassemblent les résidus de Daech* sur cette base et procèdent à leur rétablissement pour les envoyer par la suite combattre l’armée syrienne. Pourquoi? Car ils veulent que la crise syrienne perdure et ce dans l’intérêt de l’État hébreu», a-t-il indiqué.

Et d’ajouter que ces efforts étaient vains et irréalistes.

«Ils ont déjà essayé d’envoyer des groupes vers Palmyre où ces derniers ont été éliminés. La base d’Al-Tanf n’a pas d’avenir sur le sol syrien», a-t-il déclaré.

La situation dans la zone de la base d’Al-Tanf, dans le gouvernorat de Homs, avait suscité à plusieurs reprises l’inquiétude des militaires syriens. Selon leurs informations, sous le contrôle d’instructeurs américains, des terroristes y suivent un entraînement pour prendre ultérieurement part aux combats contre l’armée gouvernementale.

*Organisation terroriste interdite en Russie

Lire aussi:

Un policier tué dans la Sarthe par un véhicule tentant de prendre la fuite
Perdu en mer, un jeune garçon survit en se rappelant les conseils d’un documentaire
La France annonce la plus importante hausse de cas de Covid-19 en plus de deux mois
Tags:
entraînements, accusations, Daech, Walid al-Mouallem, Al-Tanf, Syrie, États-Unis
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook