International
URL courte
Livraison de S-300 russes à la Syrie (47)
61465
S'abonner

Les systèmes S-300 que la Russie est en train de livrer à la Syrie garantiront une réponse adéquate aux menaces d’Israël, a déclaré à la chaîne RT le ministre syrien des Affaires étrangères, Walid Al-Mouallem.

Dans une interview accordée à la chaîne RT, le chef de la diplomatie syrienne, Walid Al-Mouallem, a évalué l’importance des livraisons de systèmes S-300 à la Syrie suite au drame le 17 septembre du crash d’un avion militaire russe Il-20.

«De toute façon, les S-300 suffisent à répondre à toutes ces menaces», a indiqué le ministre, interrogé sur les déclarations d’Israël concernant la présence iranienne en Syrie.

M. Mouallem a également souligné que les militaires iraniens étaient présents en Syrie pour des motifs légitimes en tant que conseillers militaires.

«Les relations syro-iraniennes ne sont pas un objet de marchandage. Elles sont basées sur la décision de  deux états souverains qui protègent leur décision indépendante», a-t-il indiqué.

Quant aux systèmes S-300, le ministre a insisté sur le fait qu’ils sont livrés dans le but de protéger le ciel syrien.

«C’est un système qui est conçu pour assurer la défense et non pour mener des offensives. Il est destiné à protéger le ciel de la Syrie. Si nous analysons la signification de la protection du ciel syrien, nous verrons qu’elle sert à la sécurité et à la stabilité et non à la guerre», a conclu le ministre.

Pour rappel, le ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Lavrov, a confirmé ce vendredi, en marge de la 73e session de l’Assemblée générale de l’Onu, que la Russie avait déjà commencé la livraison de systèmes de missiles antiaériens S-300 à la Syrie.

Dossier:
Livraison de S-300 russes à la Syrie (47)

Lire aussi:

Quand la CIA s’associe à l’Ukraine pour générer des fake news sur les «mercenaires russes»
Les chômeurs non vaccinés privés d’allocations en Autriche
La maison d’édition Nawa bientôt dissoute par Gérald Darmanin
Tags:
Russie, Syrie, Israël, Walid al-Mouallem, S-300
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook